COVID-19 : la situation semble se stabiliser au CPE Fleur de Soleil

COVID-19 : la situation semble se stabiliser au CPE Fleur de Soleil
Une éclosion d'un variant à la COVID-19 force la fermeture des deux installations du CPE Fleur de Soleil de Plessisville jusqu'au 13 mai prochain inclusivement. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le Centre de la petite enfance (CPE) Fleur de Soleil à Plessisville est aux prises avec une éclosion de COVID-19 à ses installations de la rue Lupien.

La directrice générale de l’établissement, Dominique Desharnais, a indiqué lundi matin qu’il y avait huit cas confirmés d’un variant à la COVID-19, dont quatre enfants et quatre employés, mais qu’aucun nouveau cas n’avait été déclaré depuis vendredi.

L’éclosion a pris naissance dans la première installation qui regroupe 80 enfants. L’établissement ne recense aucun cas dans la deuxième installation de 26 enfants qui est annexée au bâtiment principal.

«Par contre, il y a de la fratrie d’une installation à l’autre pour certains de nos enfants et c’est pourquoi la direction de la Santé publique a pris la décision de fermer nos deux installations jusqu’au 13 mai inclusivement. Le CPE pourra rouvrir ses portes le vendredi 14 mai.»

«C’est notre premier événement à gérer depuis le début de la pandémie l’année dernière. Nous n’avions jamais eu d’éclosion avant celle-ci. C’est dommage que cela arrive au moment où on voit le bout du tunnel avec la vaccination», explique Mme Desharnais.

La directrice se désole de la situation et se dit de tout cœur avec les parents qui doivent vivre avec le lot de contraintes que cela amène. Elle dit communiquer du mieux possible avec les parents et demeure disponible pour répondre à leurs questions. Elle apprécie également les messages d’encouragement qu’elle a reçus de plusieurs d’entre eux.

Le CPE Fleur de Soleil compte un total de 106 enfants à ses installations et une trentaine d’employés.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires