«Un incendie manifestement non accidentel»

«Un incendie manifestement non accidentel»
Un incendie non accidentel (Photo : Photo François Côté)

Le Service de protection contre les incendies de Warwick a remis à la Sûreté du Québec l’enquête entourant l’incendie d’une haie de cèdres qui a aussi endommagé des biens, dimanche après-midi, au 25, boulevard Kirouac.

«Pour nous, l’incendie est manifestement non accidentel», a confié le lieutenant aux opérations, Pier-Antoine Marchand, qui a coordonné sur place le travail d’une douzaine de pompiers.

Des jeunes auraient été aperçus rôdant dans le secteur, mais il n’y aurait aucun témoin direct.

Les pompiers ont été alertés vers 15 h 45. Le feu a été intense, se faisant menaçant pour la résidence. «La chaleur a endommagé la maison. Une fenêtre a volé en éclats et des cadrages ont été déformés. Le revêtement d’un garage à l’arrière a aussi été endommagé», a confié le lieutenant Marchand qui évalue les dommages à environ 10 000 $.

Les sapeurs ont mis environ une demi-heure à maîtriser totalement les flammes. Ils ont continué ensuite à arroser abondamment une grande superficie par mesure préventive, d’autant qu’un tison s’est même retrouvé chez un deuxième voisin, a signalé l’officier.

L’intervention, au total, a duré environ deux heures.

La Sûreté du Québec a donc pris l’enquête en main pour faire la lumière sur cet incendie. «La scène a été protégée afin qu’un technicien du Service de l’identité judiciaire fasse son travail dans le but de préciser les circonstances de cet incendie considéré comme suspect», a fait savoir le sergent Louis-Philippe Bibeau du Service des communications et de la prévention de la SQ.

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires