Johnson & Johnson : Ottawa suspend la distribution des premières doses au pays

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
Johnson & Johnson : Ottawa suspend la distribution des premières doses au pays

Santé Canada dit avoir appris qu’une «substance médicamenteuse» produite à l’installation d’Emergent BioSolutions de Baltimore, au Maryland, avait été utilisée dans la fabrication de ce vaccin dont le Canada a reçu 300 000 doses mercredi.

Ces premières doses du vaccin de Johnson & Johnson avaient déjà été annoncées en vue de la distribution aux provinces la semaine prochaine. Le ministère fédéral a suspendu la distribution en attendant qu’un examen puisse permettre de faire la lumière sur la qualité des ingrédients utilisés.

«Comme pour tous les vaccins importés au Canada, les vaccins de Janssen ne pourront être distribués que si Santé Canada est assuré qu’ils respectent les normes élevées du Ministère en matière de qualité, d’innocuité et d’efficacité», peut-on lire dans la déclaration consacrée à cette mesure conservatoire des autorités canadiennes.

Le laboratoire fait face à quelques problèmes de production aux États-Unis. L’entreprise Emergent BioSolutions fait l’objet d’une enquête de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. Elle a dû suspendre ses activités, le temps de l’inspection, mais «Santé Canada demeure confiant que les 1,5 million de doses du vaccin d’AstraZeneca importées au Canada en provenance de cette installation sont conformes aux spécifications».

La substance médicamenteuse est le principe actif qui fait l’objet d’un traitement supplémentaire pour être transformé en vaccin, mais le communiqué précise cependant que «les vaccins finaux de Janssen ont été fabriqués dans une autre installation à l’extérieur des États-Unis».

Ottawa a commandé 10 millions de doses de vaccin de Johnson & Johnson avec des options sur 28 millions supplémentaires. Le Canada a déjà reçu plus de 13 millions de doses de vaccin contre la COVID-19.

À partir de la semaine prochaine, les vaccins de Pfizer-BioNTech, distribués au Canada, seront en provenance des États-Unis et non plus de la Belgique comme par le passé. Ce changement annoncé par la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, est lié aux interruptions de livraisons que le Canada a subies il y a trois mois. Le Canada recevra 2 millions de doses par semaine de ce vaccin dès le 3 mai.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires