Recherche d’emploi : la pandémie affecte les jeunes de 15 à 35 ans

Communiqué
Recherche d’emploi : la pandémie affecte les jeunes de 15 à 35 ans
Luc Dastous (Photo : gracieuseté)

Près de 70% des jeunes âgés entre 15 et 35 ans fréquentant les carrefours jeunesse-emploi (CJE) ont tenté de trouver un emploi durant la dernière année, mais 40% estiment que la pandémie a perturbé leurs recherches, révèle un sondage mené par le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ).

De fait, 20% des jeunes ont trouvé plus difficile la recherche d’un emploi, 12% ont dû mettre sur pause leur recherche et 7% ont dû cesser leur démarche pour se concentrer sur leur famille. Le sondage, mené en février 2021 auprès de 635 jeunes âgés entre 15 et 35 ans, indique que seulement 13% des répondants estiment qu’il y a eu plus d’opportunités d’emploi en 2020.

Des plans de carrière chamboulés 

L’impact de la pandémie chez les jeunes est non négligeable. Elle a amené près de la moitié (46%) des répondants à revoir leur choix de carrière, 38% à reprendre leurs études et 29% à se réorienter (changement de carrière ou de programme d’étude). Parmi les défis identifiés liés à la recherche d’emploi durant la pandémie, 28% des jeunes mentionnent le peu d’opportunités dans leur domaine, 20% la préparation de matériel de qualité, comme un CV ou une lettre de présentation et 17% l’entrevue à distance.

«La contribution des jeunes à la relance économique du Québec est essentielle. Ces résultats renforcent l’importance et la pertinence des carrefours jeunesse-emploi (CJE), qui jouent un rôle clé pour les guider dans leur parcours de vie», indique Alexandre Soulières, directeur général du RCJEQ, avant de poursuivre : «ce n’est pas étonnant de constater que 49% des jeunes font, entre autres, appel aux CJE pour les soutenir dans leurs démarches d’orientation et 41% dans leur cheminement à l’emploi». Par ailleurs, l’Institut de la statistique du Québec[1] dévoilait récemment que les jeunes de 15 à 24 ans ont été les plus touchés l’an dernier, avec une perte globale de 69 000 emplois au Québec.

Au-delà de la recherche d’emploi

La moitié des jeunes sondés signalent que l’isolement a été le plus grand défi pour eux durant la pandémie. La même proportion révèle qu’il s’agit plutôt de retrouver leur motivation, alors que 29% mentionnent que c’est d’assurer une certaine sécurité financière.

De tous les services offerts dans les CJE, 95% des jeunes ont bénéficié de l’accompagnement personnalisé des CJE dans une perspective de rétablissement personnel (soutien moral, confiance en soi). Par ailleurs, 52% indiquent avoir profité de la pandémie pour réfléchir davantage à leurs habitudes de vie.

«Ici, sur le territoire de notre CJE on retrouve des besoins marqués chez les jeunes liés aux saines habitudes de vie.  Présentement, certains jeunes adultes ne sont ni en emploi, ni aux études, ce qui ne leur procure plus un horaire stable. Par exemple, plusieurs nous mentionnent se coucher à des heures plus tardives, être plus accro au «gaming», aux séries TV, ne plus faire d’activités sportives, etc. On remarque également leur besoin d’être écoutés (détresse psychologie, anxiété, sentiment d’impuissance, pessimisme face à l’avenir), sans oublier leur besoin de se déterminer un but professionnel (orientation ou réorientation). Nos jeunes ont besoin d’être accompagnés pour réaliser leurs objectifs, persévérer à l’école, accéder aux services de santé, etc.  La pandémie a un grand impact sur eux. Et comme la grande majorité de la population, ils ont besoin de socialiser et de voir leur monde, explique Luc Dastous, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi Arthabaska.

À propos du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) regroupe 87 CJE issus de toutes les régions du Québec et a pour ambition que le Québec soit une référence dans le soutien continu des jeunes. Depuis plus de 20 ans, le RCJEQ, véritable créateur d’innovations sociales, travaille au développement des CJE et au renforcement de leur collaboration afin de favoriser l’autonomie personnelle, sociale, économique et professionnelle des jeunes adultes de 15 à 35 ans. Il représente, promeut et défend les CJE auprès des institutions publiques et politiques. Le RCJEQ, en collaboration avec le Secrétariat à la jeunesse, assure la coordination et l’amélioration continue du Créneau carrefour jeunesse dans l’ensemble des CJE. www.rcjeq.org

À propos des carrefours jeunesse-emploi

Les carrefours jeunesse-emploi (CJE) ce sont 111 organismes communautaires répartis dans les 17 régions du Québec. Ce sont plus de 1500 intervenants qui sont dédiés aux jeunes. Les CJE, véritables milieux de vie, font une différence dans la vie de près de 70 000 jeunes chaque année. Ils offrent un accompagnement dans les démarches d’insertion sociale, une aide dans le cheminement vers l’emploi, vers un retour aux études ou dans le développement de projet pour la communauté. Les services et activités des CJE visent l’amélioration des conditions de vie générales des jeunes. www.trouvetoncje.com

[1] Institut de la statistique du Québec, Bilan du marché du travail en 2020, 22 février 2021

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Les jeunes de 15 à 35 ans désorientés par les effets de la pandémie - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
30 jours

[…] ailleurs, l’Institut de la statistique du Québec[1] dévoilait récemment que les jeunes de 15 à 24 ans ont été les plus touchés l’an dernier, […]