Princeville et Plessisville : l’élève modèle et le dernier de classe…

Tribune libre
Princeville et Plessisville : l’élève modèle et le dernier de classe…
(Photo : tirée de Facebook)

Récemment, la Ville de Princeville publiait un communiqué afin de diffuser les toutes dernières données de l’Institut de la statistique du Québec concernant l’indice de vitalité économique pour l’année 2018. 

On y apprend notamment que Princeville est bonne première au Centre-du-Québec dans la catégorie des municipalités de 5000 habitants et plus avec un indice de 6.34. Cette excellente performance est principalement due à la hausse constante de la population de Princeville au cours des dernières années. La stratégie «authentiquement familiale» des élus princevillois semble porter fruit.

Mais en regardant de plus près le graphique publié par Princeville, on porte inévitablement attention au dernier de classe. On remarque rapidement la piètre performance de la Ville de Plessisville tout au bas du tableau avec un indice de vitalité économique négatif de -2,26. Vous avez bien lu : un indice «négatif».

En bref, l’indice de vitalité économique de notre ville est nettement en deçà de la moyenne provinciale. Cette performance désolante s’explique, entre autres, par le fait que la population de Plessisville est en baisse depuis quelques années.

Même si elle multipliait les efforts afin d’attirer plus de nouveaux résidents, la Ville de Plessisville est vouée à l’échec à court terme pour une raison toute simple : son territoire est occupé au maximum de sa capacité. Pendant ce temps, Princeville dévoile les plans de nouveaux développements domiciliaires et appui sur l’accélérateur.

Vous l’aurez deviné : la seule solution possible afin de relancer l’économie du «Grand Plessisville» passe inévitablement par une alliance entre les deux Plessisville. Sans travail d’équipe, l’avenir des deux communautés plessisvilloises est voué à demeurer «dernier de classe».

Christine Piché 

Ville de Plessisville 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francis Lebrun
Francis Lebrun
1 mois

Faudrait aussi rafraîchir les habitations à Plessisville qui ne sont pas rénovées adéquatement. J’ai vu des logements dit rénové à neuf avec des fenêtres dégoûtantes et une inclinaison du plancher qui peut entraîner un déséquilibre en marchant. Y a des bâtiments qui sont passés dates. Le parc immobilier actuel est désuet depuis longtemps. J’ai habité à Plessisville 3 année et je ne veux plus y retourner. C’est vieux, y a pas de services, y a pas de commerces culturels (cinéma), côté restauration ça fait dur, ça manque de diversité. On dirait une ville de retraité en fin de vie.

Francis Giguère
Francis Giguère
1 mois

Tout à fait d’accord avec vous Christine Piché !