Défi zen : quatre défis à relever et des organismes à soutenir

Défi zen : quatre défis à relever et des organismes à soutenir
Amélie Turcotte, mentor du défi du silence (Photo : Capture d'écran)

Quatre défis à relever, un par semaine, du 1er au 30 avril, voilà ce que propose la Fondation communautaire d’Arthabaska, non seulement pour soutenir les cinq organismes organisateurs, mais aussi pour permettre aux participants de prendre soin de leur santé mentale dans la situation particulière actuelle.

«Avec ce que l’on vit, c’est une belle opportunité de réapprendre à prendre soin de soi et d’intégrer de saines habitudes tout en combinant une activité de financement. Nous voulions organisr quelque chose allant dans le sens de nos missions respectives et amasser des fonds pour soutenir les cinq organismes», a expliqué Linda Bouchard de l’Association des proches aidants Arthabaska-Érable, l’un des organismes avec l’Association des familles monoparentales ou recomposées La Source, l’Association le PAS, l’Association pour l’intégration sociale région Bois-Francs et le CALACS Unies-Vers-Elles.

Le Défi zen comporte, en fait, quatre défis : la déconnexion numérique, bouger, les moments de silence et la gratitude. Quatre mentors, Yannick Fréchette, Annie Lafrance, Amélie Turcotte et Line Bolduc ont respectivement été choisis pour chacun de ces défis et accompagneront, par le truchement d’une infolettre, les participants dans les défis proposés.

Un défi par semaine, donc, à commencer par la déconnexion numérique où les gens seront invités par Yannick Fréchette  à se déconnecter de leurs appareils une heure par jour.

Les participants, par ailleurs, pourront bouger avec Annie Lafrance de La Vie active.

Line Bolduc propose le défi gratitude.

Puis, Amélie Turcotte d’Om Studio invitera à deux moments de silence quotidien de 2 à 30 minutes. «J’invite les gens à apprivoiser le silence, à personnaliser leur défi. Je proposerai aussi des conseils pour apprendre à reconnaître les sources de bruit dans le quotidien et à les diminuer le plus possible», a-t-elle exprimé lors d’une conférence de presse virtuelle.

La gratitude, enfin, constitue le dernier défi, celui relevant de la conférencière Line Bolduc qui invite à un genre de voyage intérieur de pleine conscience. «La gratitude constitue un mot clé de notre existence. Être capable de bienveillance envers soi, de mettre de côté ce qui est péjoratif. La gratitude, c’est de mettre l’accent sur ce qui va bien, être conscient de ce qui est merveilleux dans mon environnement, dans ma vie, et comment je peux faire une différence dans la vie de quelqu’un», a-t-elle exprimé.

La gratitude, selon elle, c’est revenir «à la simplicité, à la beauté d’un coucher de soleil ou du sourire d’un enfant». «C’est aussi le droit de se donner de la douceur et du temps pour soi», a-t-elle souligné.

Inscriptions en cours

Les intéressés à participer au Défi zen doivent s’inscrire en ligne et peuvent le faire dès maintenant au www.unisgensdici.ca/campagnes-dautofinancement.

Il en coûte 40 $ par personne ou famille, 100 $ pour un groupe de 5 personnes maximum et 400 $ pour les entreprises désireuses d’encourager leurs employés à relever le défi. «On invite les gens à se challenger dans les familles, entre amis et collègues. Collectivement, on sera plus zen», a fait valoir Linda Bouchard.

Avec cette activité, les organisateurs souhaitent une récolte de 12 000 $. En avril aussi, viendront des détails sur une vente de fines herbes.

La Fondation communautaire d’Arthabaska, rappelons-le, a pour mission de réunir les organismes de la région pour la réalisation commune d’activités d’autofinancement. Elle fait sienne la maxime «Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin».

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
1 mois

Bon succès!