Le parc du réservoir Beaudet envahi par les motoneiges et les VTT !

Lettre ouverte
Le parc du réservoir Beaudet envahi par les motoneiges et les VTT !
(Photo : Archives)

Par un beau dimanche après-midi, moi et ma conjointe décidons de sortir mes parents de leur RPA et d’aller faire une belle marche le long du sentier «asphalté» partant de la rue Garant, et passant près des jeux pour enfants à l’arrière du kiosque municipal de la Ville de Victoriaville au bord du réservoir Beaudet. Nous empruntons le sentier qui longe le barrage, traverse la rivière et se rend jusqu’à la pinède tout au bout du sentier…

À notre grande surprise, ce sentier «asphalté» que l’on croyait dégagé, sec et sécuritaire pour mes parents de 87 et 89 ans ainsi que pour les dizaines de familles et individus, sinon la centaine et plus voulant profiter du soleil et de l’air pur de cette belle journée, et bien, quelle mauvaise surprise au loin, se dirigeant vers nous «bruyamment» un skidoo, suivi d’un VTT, suivi d’un et d’un autre, toujours se dirigeant vers nous, puis d’autres arrivants en sens inverse, ceux-ci sont en provenance de l’intersection Grande ligne (route 162) et la rue Garant, ils arrivent et croisent les skidoo et VTT arrivant de la pinède! Et là je prends mon père par le bras pour l’amener plus en sécurité, j’entends des parents crier à leurs enfants de faire attention et de se tasser sur le banc de neige!

Où sommes-nous ? Dans un parc municipal ? Dans la ville où le bonheur courre les rues ? Non en réalité nous sommes des piétons qui marchent dans une piste de skidoo et de VTT ! Et ce en plein parc municipal!

J’appelle le service aux citoyens de la Ville de Victoriaville ce matin et on me répond que c’est le ministère de l’Environnement qui a signé cet accord avec un organisme représentant l’association des skidoos et des VTT! Que la Ville de Victoriaville n’a rien à voir là-dedans!!

Enfin j’avertis mon député qui ira aux informations et son attaché politique va me rappeler. Et j’appelle le journal La Nouvelle Union qui me dit d’écrire cette lettre ouverte. Personne à qui j’ai parlé n’était au courant que des VTT et des Skidoos passaient sur le sentier «principal» du parc du Réservoir Beaudet avec ses beaux lampadaires décorés d’oriflammes multicolores… l’été! L’hiver il semble que ce sentier soit devenu un sentier de skidoos et de VTT utilisés par des piétons de Victoriaville et sa région!

J’espère que c’est la première année et la dernière année que je croise des skidoos et des VTT sur ce tronçon du parc. Il en va de la sécurité de mes parents et des enfants de notre région entre autres!

Bien vôtre,

Michel Levasseur

Victoriaville

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
15 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Observateur d'oiseaux
Observateur d'oiseaux
1 mois

Cher monsieur, vous ne devez pas aller au réservoir Beaudet souvent l’hiver, car, ça fait depuis la construction de la magnifique passerelle sur la Bultrode, près de la rue des mésange, que les skidoo et VTT circulent sur la piste cyclable durant l’hier. Je suis bien d’accord avec vous, les skidoo et VTT ne devraient pas être acceptés dans un pars MUNICIPAL.

Suzanne Aubut Roy
Suzanne Aubut Roy
1 mois

De plus presque aucun d’eux ne respectent la limite de vitesse, je suis bien d’accord avec vous monsieur Levasseur.

Luc Brunet
Luc Brunet
1 mois

Cela ça fait des années que ce sentier est partagé par les VTT et motoneige dans la pinède même sur la passerelle Et les promeneurs en profitent parce que la piste etst damner

Simon Labranche
Simon Labranche
1 mois

M Levasseur, je marche autour du lac depuis des années et ce n’est pas la 1ere année que les motoneiges, VTT passent sur le pont et
la barrage.

Yves Picher
Yves Picher
1 mois

Les sentiers passait la même avant que la passerelle soit construite, il y avait un pont de glace. Je crois que les club de motoneige et Quad on participé au financement de la passerelle

Ginette Houle
Ginette Houle
1 mois

Je suis d’accord avec vous , c’est incroyable que là où ça devrait être un sentier de promenade pour piétons que l on doive subir le bruit des skidoos et respirer le gaz qui s en échappe.

C’est loin d’une promenade de santé.

Sebastien
Sebastien
1 mois
Répondre à  Ginette Houle

Aller marcher ailleurs dans se cas là!! La ville est assez grande!!🙄

Michel
Michel
11 jours
Répondre à  Sebastien

Va polluer ailleurs, la province est assez grande.

Houle, Sylvie
Houle, Sylvie
1 mois

Effectivement vous avez raison. Un si bel endroit pour les piétons mais malheureusement obligé de respirer le « gaz » des moto neige ou des bicycle à gaz l’été. On devrait plutôt permettre au piétons la possibilité de se balader avec leur chien en laisse (car les chiens sont interdits sur la piste des ainés et la piste du réservoir beaudet) plutôt que d’autoriser des véhicules motorisés. Il n’y a rien à comprendre dans cette façon de faire de la ville de Victoriaville

Sébastien
Sébastien
1 mois
Répondre à  Houle, Sylvie

La raison pourquoi ils interdisent les chiens sur la piste des aînés et celle du réservoir beaudet, c’est simple, c’est parce que yen a qui ne ramasse pas la marde de leurs chiens!! Yen à pasmal demême!!🙄 Bref je sais pas si tu le sais mais pilé sur une crotte de chien, dû à la négligence de leur maître, sa fait chier!! Faque si le monde ramasserais leurs crottes, peut être que les chiens serait autorisé!! Vous croyez pas??🤔🤷

Christian Frechette
Christian Frechette
1 mois

Bonjour , pour ceux qui ne savent pas , la piste cyclable autour du réservoir Beaudet est fermé l’hiver pour piétons et depuis belle lurette que les motoneiges et quads l’utilisent, d’un commun accord avec la ville de Victoriaville et les clubs de motoneige et quad les surfaceuses qui dament les sentiers ont voulu accommoder les piétons en surfacant une piste pour que les piétons l’hiver puissent y marcher autour du réservoir. Ils ne faudraient pas confondre droit acquis et liberté de circuler.

André Blanchet
André Blanchet
1 mois

Il y a quelques années, j’ai écrit à Alain Rayes, l’ancien maire, pour lui demander si on devait considérer la présence des motoneigistes sur les sentiers piétonniers comme une ratée du développement durable? Il m’a répondu: » Nous en sommes bien conscients mais faut pas oublier que les motoneigistes représentent au moins 1000 nuitées dans les hôtels durant la saison hivernale « 

une motoneigiste
une motoneigiste
1 mois

Bonjour, moi et mon conjoint tout deux de victo, faisons de la motoneige et passons par là, don le dimanche que vous parler (s’il fait beau pour vous, c’était une température exceptionnelle pour nous aussi). C’est vrai qu’il y avait plusieurs piétons, motoneigistes et vtt qui passaient sur le tronçon auquel nous avons un droit de passage depuis plusieurs années, c’est à dire entre le pont et les lumières à l’intersection de la Grande Ligne. Premièrement il faut savoir que le tour du lac n’est jamais asphalter l’hiver contrairement aux sentiers du centre ville, donc parfois plus sécuritaire de marcher au centre ville pour les personnes âgées. De plus il y a bien une entente entre le club de motoneige/vtt et la ville depuis plusieurs années pour que nous puissions passer sur ce petit bout de sentier qu’on appel « un sentier partagé », comme dans plusieurs autres villes et villages d’ailleurs. Ce petit bout de sentier permet donc aux motoneiges et vtt de pouvoir se rendre d’un sentier à un autre pour pouvoir rejoindre ceux dans les bois. Ce bout de sentier nous permet surtout de pouvoir se rendre aux station service faire le plein et en temps hors covid, d’aller dépenser un peu d’argent dans les restaurants et hôtels (histoire de faire virer l’économie de notre petite ville et gouvernement) parce que plusieurs voyagent en motoneige l’hiver. Le club de motoneige et vtt a d’ailleurs investi dans une partie du coût de la construction du magnifique pont qui permet au piétons, coureurs et cyclistes (don je fais aussi parti) de pouvoir faire le tour au complet du lac ce qui était impossible avant la construction de celui-ci. Il faut aussi savoir qu’en plus de payer le pont et l’entretient comme tout le monde avec nos taxes municipales, nous les motoneigiste/vtt, nous repayons aussi ces services en achetant notre droit de passage **à chaque année** à un coût assez dispendieux don une partie est remis à notre club de la région pour l’entretien. Sans compter le temps investit gratuitement des nombreux bénévoles pour l’installation des pancartes, enlever les branches qui tombes dans le sentier et autres, parce que oui, sans ces bénévoles nous ne pourrions pas faire ce sport. Notre saison de motoneige dure à peine un mois et demi à deux mois dans la région, donc je crois que nous sommes capable de bien nous entendre et de partager ce petit bout de sentier. Normalement quand nous passons par là nous croisons environ deux trois piétons maximum, mais dimanche avait des aires de printemps, donc beaucoup de monde. De ce que j’ai pu observer, tous les motoneigistes et vtt ralentissaient à la vitesse sécuritaire et que même plusieurs adultes et enfants étaient fascinés et curieux sur notre passage et nous saluaient avec un beau sourire. Bref, maintenant que vous savez en gros comment ça fonctionne et ce depuis plusieurs années, que vous comprenez un peu plus le pourquoi de ce sentier partagé, j’espère que vous aurez plus de compréhension par rapport à ce merveilleux sport d’hiver qui est pour tous ceux qui le pratique une vrai passion.
Merci et bonne journée 🙂

Marie-Chantal Brisson
Marie-Chantal Brisson
1 mois

Ce n’est pas la première année. J’ai cessé d’aller marcher au réservoir Beaudet en hiver quand j’y suis allée il y a quelques années et que j’ai vu qu’il y avait une piste de skidoo et qu’elle était fréquentée…(je n’avais cependant pas rencontré de vtt) l’odeur du gaz et le bruit rendent cette marche, qui peut être si agréable l’été, un enfer durant l’hiver. Je considère, en tant que citoyenne de Victoriaville, que je perds l’accès à ce beau parc durant l’hiver. Merci d’avoir écrit cette lettre et fait cette démarche que je n’ai pas osé faire moi-même avant!

Pierre Poirier
Pierre Poirier
1 mois

Nous sommes dans la Ville des CHIALEUX et des INTOLÉRANTS M. LEVASSEUR.