Le Cégep en vedette à l’Hôtel des Postes

Le Cégep en vedette à l’Hôtel des Postes
Une exposition sur les 50 ans du Cégep sera présentée dès le 27 février. (Photo : www.lanouvelle.net)

Dès le 27 février, les gens sont invités à venir découvrir la toute nouvelle exposition, mettant en vedette le Cégep de Victoriaville, qui s’est installée à l’Hôtel des Postes de Victoriaville.

Elle marque la réouverture du lieu muséal, fermé depuis le 16 octobre 2020 qui peut depuis le dernier allègement des consignes sanitaires, recommencer à accueillir les visiteurs.

C’est afin de souligner le 50e anniversaire de l’établissement scolaire que cette exposition a été élaborée. À l’origine, elle aurait dû être présentée le printemps dernier, toutefois la COVID-19 est venue chambouler les plans. Mais ce n’était que partie remise et tout est désormais en place pour en faire profiter le plus de gens possible.

Plusieurs personnes, autant de l’équipe de l’institution muséale que de celle du Cégep (et du cinquantième) ont mis la main à la pâte afin de transformer l’Hôtel des Postes et faire en sorte que les visiteurs s’y sentent comme au Cégep.

Deux étages sont donc occupés par cette exposition qui revient sur les 50 ans d’histoire du Cégep de Victoriaville. Dès l’entrée, le visiteur est accueilli par la cérémonie de la cloche, remise en service pour la rentrée scolaire il y a quelques années. Puis on peut découvrir l’histoire du Cégep d’avant sa construction par les Frères du Sacré-Cœur, jusqu’à aujourd’hui.

Tous les aspects du Cégep de Victoriaville sont abordés.

Plusieurs objets viennent accompagner les différents thèmes abordés. Boris Déry, enseignant et auteur du livre soulignant les 50 ans du Cégep de Victoriaville (et participant à l’élaboration de l’exposition) explique que la recherche d’artéfacts s’est faite de façon planifiée, mais aussi plus spontanément par des gens qui souhaitaient contribuer.

On déambule dans l’exposition pour découvrir les programmes phares du cégep soit les soins infirmiers et les formations de l’École nationale du bois et de l’ébénisterie avant de passer à celui de l’agriculture qui est aussi une partie importante de l’offre collégiale victoriavilloise. Rien n’a été laissé au hasard et on a même osé mettre de la terre dans le musée et y faire de véritables semis et même à y monter une serre.

L’équipe de l’exposition a également voulu aborder le thème de l’ouverture sur le monde, toujours bien présente au Cégep de Victoriaville. Que ce soit par l’origine des professeurs ou encore pour les voyages réalisés par les élèves. «Le Cégep de Victoriaville a été le premier à proposer un voyage plus élaboré, en 1983, avec des cours préparatoires et un rapport de mission», note Boris Déry.

Une place est donnée aux Vulkins

Quant à la directrice et conservatrice du musée, Jocelyne Fortin, elle avoue qu’avec cette exposition, elle souhaite que les visiteurs soient surpris et étonnés, qu’ils découvrent le musée autrement.

Avant de monter à l’étage et poursuivre la visite, les gens ne manqueront pas de s’arrêter auprès de l’escalier pour apprécier l’album de famille puisque des photos de différentes personnes et de différentes époques s’y retrouvent. C’est aussi là qu’on parle de la coopérative du Cégep qui, a une certaine époque, offrait bien davantage que des articles scolaires et de la nourriture. En effet, elle a déjà opéré une école de conduite et même un magasin d’équipements sportifs. «Chaque promotion va se retrouver, se reconnaître», promet Robert Raymond du comité.

Il faut dire que depuis 50 ans, le Cégep de Victoriaville est une école à grandeur humaine qui propose un cheminement académique, mais également une vie parascolaire importante.

Au haut de l’escalier, le visiteur est accueilli par une petite salle de classe où sont installés sur 4 bureaux, différentes technologies (de la machine à acétates à la machine à écrire). D’ailleurs on montre un peu plus loin des appareils, anciens et nouveaux, qui ont fait partie de l’apprentissage des élèves.

Une section a, bien entendu, été réservée sports des Vulkins et une autre aborde le populaire socio-culturel. Pour ce thème, on a même installé d’anciens sièges du petit auditorium où on peut visionner trois reportages d’époque, «de véritables trésors retrouvés».

La visite se termine par un arrêt au café étudiant, lieu de rencontre où les cégépiens, depuis toujours, refont le monde…

Les actuels étudiants du Cégep de Victoriaville peuvent venir visiter gratuitement l’exposition (avec présentation d’une carte étudiante). Ils sont de plus invités à y venir accompagnés d’un parent ou d’un proche qui a également fréquenté l’établissement, question de comparer les époques et les impressions. En 50 ans, certaines choses ont bien changé, mais d’autres demeurent semblables.

Les habitués du musée, de leur côté, découvriront un Hôtel des Postes autrement habité.

L’exposition se poursuit jusqu’au 30 mai et on peut la visiter du mercredi au vendredi entre 10 h et 16 h 30 ainsi que le samedi et dimanche de midi à 16 h 30.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pourquoi ?????????
Pourquoi ?????????
1 mois

Que c’est donc difficile quand on parle de l’hôtel des postes de marquer dans cet article secteur Arthabaska ,ne ferons nous pas partie de cette ville ????????

trackback
Le Cégep en vedette à l’Hôtel des Postes | RCCFC
1 mois

[…] Source […]