Crimes sexuels présumés : trois nouvelles accusations pour un Victoriavillois

Crimes sexuels présumés : trois nouvelles accusations pour un Victoriavillois
Le palais de justice de Victoriaville (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le Victoriavillois René Bergeron, 50 ans, sur qui pesaient déjà 11 chefs d’accusations, a vu son dossier se garnir davantage avec le dépôt, lundi, de trois nouvelles accusations.

Le ministère public a ainsi autorisé trois autres chefs d’accusation, à savoir agression sexuelle, contacts et incitation à des contacts sexuels.

Le juge Bruno Langelier de la Cour du Québec ne pouvait entendre l’enquête pour la remise en liberté, ayant déjà, lorsqu’il était avocat, représenté l’accusé.

L’audience a donc été reportée au 8 mars. L’avocat de René Bergeron, Me Jean-Philippe Anctil, a laissé entendre que son client pourrait séjourner en thérapie, mais qu’aucune place n’était disponible avec le 15 mars.

Le quinquagénaire a été arrêté le 10 février par des enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC d’Arthabaska.

Dès le lendemain, il comparaissait pour faire face à 11 chefs d’accusation d’agression sexuelle, agression sexuelle armée, séquestration, agression armée, menaces de causer la mort ou des lésions corporelles, voies de fait et non-respect de conditions.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires