La gouverneure générale du Canada démissionne

Par Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local
La gouverneure générale du Canada démissionne
Julie Payette (Photo : Wikimedia)

À deux ans de la fin de son mandat, un rapport d’enquête confirme que Julie Payette a instauré un climat de travail toxique pour les employés à Rideau Hall.

L’information est rapportée par le réseau CBC/Radio Canada qui annonce que cette démission est intervenue à la suite de la remise au bureau du Conseil privé d’un rapport sur l’environnement de travail à Rideau Hall.

La firme Quintet Consulting Corporation a été commise en septembre dernier pour faire la lumière sur des allégations graves concernant le harcèlement en milieu de travail au bureau de la gouverneure générale. Plusieurs employés avaient particulièrement visé Mme Payette et sa secrétaire, Assunta Di Lorenzo. Cette dernière est aussi sur le départ. Un communiqué de Rideau Hall est annoncé dans les prochaines heures.

Des témoignages ont été recueillis auprès des employés et des ex-employés de plusieurs services, y compris Rideau Hall, le bureau du Conseil privé, le ministère du Patrimoine canadien, Affaires mondiales Canada, la Gendarmerie royale du Canada et des Forces armées canadiennes.

Plusieurs services du gouvernement fédéral s’abstiennent de commenter cette information ou le contenu du rapport d’enquête remis selon plusieurs sources, au président du Conseil privé et ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc.

Julie Payette a été nommée au poste de gouverneure générale du Canada le 2 octobre 2017 pour un mandat de cinq ans. L’intérim devra être assuré par le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner.

Icimédias

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires