Victo encadrera la démolition de bâtiments

Victo encadrera la démolition de bâtiments
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

La Ville de Victoriaville prépare un règlement visant à mieux encadrer la démolition de bâtiments et à protéger le patrimoine bâti. Un avis de motion en ce sens a été donné lors de la séance du conseil municipal, lundi soir.

La Ville, depuis plusieurs années, enregistre de plus en plus de demandes pour la démolition de bâtiments principaux.
Si certaines demeurent sans conséquence, d’autres, par contre, peuvent marquer d’importants changements dans le milieu, fait-on remarquer.

Les élus ont convenu d’agir puisque la règlementation actuelle limite la capacité de la Ville à intervenir sur la démolition et à évaluer la qualité des projets de remplacement.

Toute démolition, précise-t-on, requiert un permis. Mais seule la démolition des bâtiments patrimoniaux sera soumise au processus prescrit par le nouveau règlement qu’adoptera la Ville en 2021.

Pour avoir à son application, le conseil municipal créera un comité de démolition ayant pour mandat d’autoriser ou non une démolition d’immeuble. Les décisions des membres du comité reposeront sur différents critères prévus au règlement, à savoir notamment la valeur patrimoniale, l’état de l’immeuble, les coûts de restauration et la nature du projet de remplacement.

Alliée contre la violence conjugale

Le conseil municipal a donné suite à la demande formulée par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale en proclamant Victoriaville à titre de municipalité contre la violence conjugale.

Les élus portaient le ruban blanc en mémoire des femmes victimes de violence. (Photo www.lanouvelle.net)

«Comme gouvernement de proximité, il y a lieu d’appuyer les efforts du Regroupement pour sensibiliser les citoyens contre la violence conjugale. Malgré les efforts faits, la violence conjugale existe toujours et constitue un frein à l’atteinte de l’égalité homme femme qui fait l’objet d’un large consensus», a exprimé le maire André Bellavance.

Adoption de budgets

Les élus victoriavillois ont procédé à l’adoption des prévisions budgétaires 2021 de certaines organisations.

C’est le cas pour la Corporation récréative de Victoriaville (2 860 200 $), la Corporation d’initiative industrielle de Victoriaville (2 561 825 $), Taxibus (1 622 031 $) et la Société de développement commercial de Victoriaville (260 400 $).

Divers

La Ville interpellera la Société d’habitation du Québec en vue de conclure une entente en lien avec le programme de subvention Rénovation Québec.

Victo entend y consentir une somme de 450 000 $ et souhaite que la SHQ y participe à la hauteur de 50%, soit 225 000 $.

Suivant la politique de désignation voulant qu’un parc de quartier porte le nom de la rue sur laquelle il se trouve, les élus ont accepté la désignation du parc des Berges pour ce lieu qu’on retrouve sur la rue du même nom.

Par ailleurs, après la conseillère Sophie Lambert, c’est Michael Provencher qui agira, pour les quatre prochains mois, à titre de maire suppléant.

Enfin, d’autres punitions, le conseil municipal a sévi à l’endroit de trois employés qu’ils ont suspendus. La confidentialité fait en sorte qu’aucune information n’est divulguée concernant ces suspensions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Deux poids deux mesures
Deux poids deux mesures
9 mois

Il y avait un patrimoine bâti qui était Arthabaska qui était plus vieux que celui de sa voisine et on l’a envoyé à la poubelle ,a-t-on deux poids deux mesures ici ???