Néonatalogie à l’HDA : une fermeture partielle qui achève

Néonatalogie à l’HDA : une fermeture partielle qui achève
Le centre hospitalier Hôtel-Dieu d'Arthabaska (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le service de néonatalogie de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska vit une fermeture partielle depuis un certain temps, mais tout devrait revenir à la normale le 7 décembre, indique le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Dans un courriel acheminé au www.lanouvelle.net, un citoyen déplorait que les femmes présentant une grossesse à risque aient à se rendre à Drummondville pour recevoir les services.

«Avec la pandémie, on a dû réaffecter du personnel», a fait savoir Catherine Bergeron, agente d’information au CIUSSS MCQ, pour expliquer la fermeture partielle du service. «Le service de soins a toujours été maintenu, cependant. On ne dirigeait vers Drummondville que les cas nécessitant une hospitalisation de plus de 24 à 48 heures. On n’a dénombré qu’un petit nombre de transferts, quatre, au total. On gérait le tout avec les parents pour ne pas causer de confusion», a expliqué Mme Bergeron, vendredi matin, lors d’un entretien téléphonique.

Le CIUSSS, a-t-elle précisé, a mis en place plusieurs actions afin de procéder, le 7 décembre, à une réouverture complète du service.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires