MINI GP – Sans compromis

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
MINI GP – Sans compromis

Elle est parmi nous depuis quelques mois déjà, mais elle se fait très discrète et pour cause. Seulement 59 MINI GP sont rendus disponibles pour la vente au Canada sur les 3 000 qui seront construites pour le monde entier. Nous avons eu la chance de mettre brièvement la main sur l’unité numéro 2 870 au Canadian Motorsport Park en Ontario la semaine dernière.

Une vraie sportive

À travers la grande diversité de modèle MINI, il y a eu dans le passé, deux autres MINI GP animés par un moteur 4 cylindres de 1,6 litres qui n’était pas vilain, mais, ne donnait le plein potentiel à cette petite voiture qui méritait mieux. Pour cette troisième livrée, BMW a décidé de prendre les choses en main en installant sous le capot le 4 cylindres 2,0 litres turbo qui se trouve sous le capot du X2 et d’autres modèles de la famille. Ce moteur pousse la puissance à 301 chevaux avec 335 lb-pi de couple et vous amène à 100 km/h en 5 secondes. Seule petite déception, BMW ne s’est pas donné la peine d’installer une boîte manuelle et a laissé la boîte automatique à huit rapports qui se retrouve aussi chez BMW. Mentionnons toutefois que cette boîte est souple, bien étagée et que les différents modes de conduite y compris un mode manuel permettent d’extraire tout le potentiel de la mécanique.

Un style extrême

À voir la bête, vous n’aurez aucun doute sur sa vocation. Il y a à l’arrière un becquet qui fait office de corde à linge pour employer une expression bien de chez nous. Les pare-chocs sont effilés, les sorties d’échappement bien en vue en acier inoxydable ne manquent pas d’attirer l’attention. Ajouter à cela les élargisseurs d’ailes à l’avant, le numéro de série sur la custode, les jantes de 18 pouces en aluminium forgé chaussés de pneus semi-slick Hankook et vous avez un petit bolide qui transpire l’adrénaline. Cette ambiance de course est aussi présente à l’intérieur. La liste des équipements de série comprend les vitres teintées, les sièges sport, les feux à DEL et le régulateur de vitesse. Notre modèle d’essai offrait avec supplément le système de navigation Plus, doté de l’écran tactile et de la préparation Apple CarPlay. MINI s’est débarrassé des sièges arrière pour laisser un vaste espace de chargement qui permettra de transporter vos 4 pneus de rechange si vous faites une fin de semaine de course. Une barre transversale placée derrière les sièges avant rigidifie la structure. Vous avez aussi un trapèze en métal sous la voiture qui joue le même rôle. Les sièges à ajustement manuel sont frappés du sigle GP. La suppression des sièges arrière et l’élimination du rouage intégral ont permis à MINI d’éliminer beaucoup de poids. La GP ne pèse que 1 255 kilos c’est presque 300 kilos de moins qu’un Clubman équipé du même moteur. Pour être certain de pouvoir survivre à la torture d’un circuit routier, MINI a installé des étriers fixes à quatre pistons et disques de 360 mm à l’avant, un système de refroidissement amélioré et le même différentiel autobloquant Torsen qui se retrouve chez BMW. Finalement, cette GP est 10 mm plus basse que les autres MINI pour mieux coller au sol.

À la maison sur la piste

Inutile de mentionner que sur un circuit, il s’agissait de loin de la voiture la plus amusante de la journée. C’est sans doute la sensation la plus proche d’un go-kart que vous allez ressentir dans une voiture. L’extrême rigidité du châssis permet de lancer la voiture exactement là où vous le désirez. Même avec une température qui tournait autour de 3 degrés sur un circuit encore mouillé, nous avons réussi un parcours impressionnant. Au bout de 20 minutes quand le circuit a commencé à sécher et que les pneus ont commencé à se réchauffer, nous étions soudés au sol. Facile d’imaginer par une chaude journée de juillet que cette voiture est capable de repousser les lois de la gravité. Après quelques tours en mode manuel sur le circuit, nous avons été en mesure d’apprécier la boîte qui demeure toutefois trop confortable pour le caractère extrême de cette petite machine. Une boîte manuelle ajouterait juste ce qu’il manque.

Conclusion

Selon les responsables de MINI, il reste quelques exemplaires au Canada de cette MINI à 51 990 $. Oui c’est beaucoup d’argent, mais c’est aussi beaucoup de voiture. Mais mieux vaut être inscrit à un club automobile et avoir accès à un circuit pour réellement s’amuser. En utilisation quotidienne c’est un modèle que beaucoup trouveront un peu extrême.

 

Forces

Grande rigidité

Tenue de route exceptionnelle

Bonne réserve de puissance

 

Faiblesses

Uniquement en boîte automatique

Pas de sièges arrière

Prix salé

 

L’article MINI GP – Sans compromis est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires