Olymel de Princeville : 56 cas déclarés à la COVID-19

Olymel de Princeville : 56 cas déclarés à la COVID-19
L'usine Olymel à Princeville (Photo : www.lanouvelle.net)

L’usine d’abattage et de découpe de porcs Olymel de Princeville, qui emploie 370 travailleurs, est aux prises avec une éclosion de COVID-19 alors que 56 employés (en date du lundi 2 novembre) avaient contracté la maladie.

La direction de la santé publique du CIUSSS MCQ et la direction d’Olymel espèrent endiguer la propagation du coronavirus à cette usine avec la mise en place d’un nouveau plan d’action, le même que celui développé pour l’usine de Vallée-Jonction, qui s’ajoute aux mesures sanitaires déjà en vigueur depuis le début de la pandémie.

Un dépistage ciblé, destiné à tester les 120 employés de la salle de coupe du quart de jour de l’usine de Princeville, a débuté vendredi. Le dépistage pourrait s’étendre à d’autres groupes de travail de l’entreprise si jugé nécessaire par la santé publique.

«Il s’agit d’une situation malheureuse pour nos employés touchés par la maladie à qui nous souhaitons un prompt rétablissement pour qu’on puisse les revoir en pleine santé», a fait savoir le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault.

Le nouveau plan d’action vise trois grands objectifs, soit de favoriser la déclaration des symptômes avec la mise en place d’un système d’avance de salaire via l’assurance collective, éliminer les croisements et les attroupements dans les lieux communs au sein de l’usine et sur son périmètre extérieur et finalement informer et offrir des services de navettes pour diminuer les risques associés au covoiturage.

Comme dans tous ses établissements, l’entreprise compte sur la coopération de chacun de ses employés pour se plier avec rigueur à toutes les mesures sanitaires en application dans l’usine, notamment la déclaration des symptômes, le port du masque, la distanciation de 2 mètres, ainsi que le lavage des mains.

M. Vigneault a par ailleurs indiqué que la fermeture de l’usine n’était pas envisagée à ce stade-ci, mais qu’un ralentissement de la production était à prévoir avec le nombre d’employés testés positifs qui devront s’absenter.

Malgré cette mauvaise nouvelle, le président du syndicat, Steve Houle, a tenu à faire savoir que l’employeur avait jusqu’à maintenant été proactif dans la lutte contre la COVID-19 et que de nombreuses mesures sanitaires avaient été déployées à l’usine de Princeville pour contrer la maladie et qu’elles étaient respectées par les employés.

Des cas positifs à la ressource l’Amitié de Plessisville

Dans un autre ordre d’idées, six cas de COVID-19 ont été recensés à la ressource intermédiaire de l’Amitié, sur la rue Édouard-Dufour à Plessisville.

Dans ce centre pour personnes âgées, trois employés et trois résidents ont été infectés par le virus. Cette information a été divulguée dans le dernier bilan (en date du dimanche 1er novembre) du CIUSSS MCQ.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires