Elle a sauvé des vies lors d’un violent incendie

Elle a sauvé des vies lors d’un violent incendie
L'intervention de Sarah Lamontagne a permis de sauver des vies. (Photo : Sûreté du Québec)

En pleine nuit, le 24 juin, un violent incendie éclate en plein cœur du village de Sainte-Clotilde-de-Horton. Sans l’intervention d’une jeune citoyenne, Sarah Lamontagne, des résidents y auraient laissé leur vie. Pour l’acte de bravoure qu’elle a posé, la jeune femme a reçu, mardi après-midi, un certificat de reconnaissance des autorités de la Sûreté du Québec du poste de la MRC d’Arthabaska et du Comité de la sécurité publique (CSP).

«Cette nuit-là, Sarah Lamontagne a littéralement sauvé la vie de gens en les évacuant», a souligné le lieutenant Patrick Côté, directeur par intérim du Centre de services MRC Arthabaska-Érable.

Aux petites heures du matin, a-t-elle raconté, Sarah a été réveillée par des proches lui signifiant que des résidences voisines étaient la proie des flammes. «Quand j’ai constaté qu’il n’y avait personne dans les rues et aucun véhicule d’urgence, j’ai rapidement compris que les occupants de la maison étaient encore endormis à l’intérieur», a-t-elle relaté.

Le violent incendie Photo François Côté – Archives

Sarah a couru jusqu’à la maison en flammes. «J’ai cogné, mais comme il y avait de l’air climatisé dans toutes les fenêtres, rapidement, je me suis dit que ça ne servirait à rien de cogner. Je suis rentrée et je me suis mise à hurler pour que les résidents se réveillent, car le feu était déjà tellement intense», a-t-elle souligné.

À ce moment, sa sœur jumelle et un de ses chambreurs l’ont aidée à évacuer des animaux qui se trouvaient dans l’entrée. «Les occupants, eux, se sont réveillés et ont évacué toute la famille. Sitôt l’évacuation complétée, la maison était complètement embrasée», a confié Sarah Lamontagne qui s’est ensuite dirigée vers les résidences voisines pour réveiller les occupants. «Je craignais que l’incendie se propage. J’ai donc réveillé les gens de plusieurs habitations», a-t-elle souligné.

Le président du CSP, Alain St-Pierre, aussi préfet de la MRC d’Arthabaska et maire de Saint-Albert, a salué l’action héroïque de la jeune femme. «Félicitations au nom du comité et de tous les citoyens. Tu as sûrement sauvé des vies, lui a-t-il témoigné. C’est un très beau geste qu’on ne doit pas passer sous silence.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires