Dumas : comme un enfant dans un magasin de jouets

Par Manon Toupin
Dumas : comme un enfant dans un magasin de jouets
Dumas a eu bien du plaisir à tourner le clip. (Photo : Capture d'écran)

Passer trois ou quatre jours à tourner dans un magasin d’instruments de musique est probablement le rêve de plusieurs musiciens. C’est ce qu’a fait l’auteur-compositeur-interprète Dumas, originaire de Victoriaville, chez Gérald Musique pour l’enregistrement de son tout dernier vidéoclip «Bleu clair».

En entrevue téléphonique alors qu’il se dirigeait vers Sherbrooke pour un spectacle, Dumas a expliqué que cette idée venait de Louis-Philippe Eno qui a d’ailleurs réalisé le vidéoclip et qui est aussi originaire de Victoriaville.

Il s’agissait donc pour les deux d’un retour aux sources dans ce magasin où ils ont tous les deux acheté leur première guitare. D’ailleurs, au visionnement du clip, on voit bien que Dumas semble avoir un plaisir fou à passer d’un instrument à l’autre et à chanter, comme un petit garçon, assis bien confortablement par terre. «Ils ont été généreux chez Gérald Musique de nous laisser tourner comme ça», a-t-il mentionné dès le départ. En effet, le duo a eu accès à tout le magasin, quelques jours en juin, pour réaliser cette vidéo. «Ça nous a rappelé de beaux souvenirs et c’était symbolique de revenir à Victoriaville. Comme pour faire un clin d’œil à l’adolescence», ajoute Dumas.

Filmé en noir et blanc, le clip de la chanson tirée de l’album «Nos idéaux», sorti en 2018, utilise aussi des lentilles «vintage» et des techniques manuelles (comme celle de la duplication des images). «Il y a plein de petits détails intéressants», précise Dumas.

Tourné en juin, le clip est prêt depuis un petit bout de temps, mais Dumas voulait attendre, ayant prévu une petite tournée pour le lancement du vinyle de l’album «Le cours des jours», relancé il y a quelques mois, le projet parfait dans le contexte de la pandémie. «Mais depuis il y a eu une vingtaine de spectacles annulés (à cause du passage en zone rouge de Montréal et Québec». Ça fait partie du risque», a-t-il indiqué.

Parlant de l’album «Le cours des jours», Dumas a expliqué que pour le spectacle y étant dédié (présenté notamment à Sherbrooke et prévu le 11 décembre à Victoriaville si tout va bien), il était parvenu à réunir tous les musiciens de l’époque. «Nous l’avons présenté à Montréal et on a bien vu que les gens ont besoin de musique «live», mais il faut accepter la situation actuelle», dit-il avec résignation ajoutant qu’il était très intéressant, après une tournée en solo, de rejouer avec d’autres musiciens.

Dumas a expliqué que pour ce spectacle, aussi, il présente l’album de façon intégrale, lui qui a l’habitude de revoir régulièrement les arrangements de ses chansons. «Ce sera spécial de le faire à Victoriaville», croit-il. Cet album, estime-t-il, a eu une place spéciale dans le cœur des fans.

L’auteur-compositeur-interprète profite des occasions musicales qui passent et espère de tout cœur être en mesure de pouvoir venir à Victoriaville le 11 décembre. D’ici là, il indique avoir commencé à écrire des chansons pour le prochain album et songe à un autre clip qui pourrait bien inclure le hockeyeur Phillip Danault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires