Trouvez le bon type de revêtement pour votre toit plat

Trouvez le bon type de revêtement pour votre toit plat

De nos jours, les revêtements pour toits plats sont disponibles dans une variété de matériaux. Les propriétaires n’ont plus besoin d’utiliser du goudron dégageant des fumées toxiques pour sceller leur toit plat. Le type de revêtement que vous choisirez pour votre toit dépendra de l’état actuel de celui-ci, et du type de revêtement déjà présent sur votre toit. Voici quelques-uns des meilleurs revêtements pour toits plats aujourd’hui.

La membrane élastomère ou bitume modifié

La toiture en bitume modifié (MBR) a été développée au début des années 1960 comme une alternative plus légère au revêtement d’asphalte et de gravier. La membrane élastomère est un matériau flexible à base d’asphalte avec une couche de finition minérale, semblable aux bardeaux d’asphalte traditionnels. Les feuilles de membrane sont installées sur le toit au-dessus d’une membrane de base.

La méthode d’installation conventionnelle consiste à souder à chaud à l’aide d’un chalumeau la membrane lors de son déroulement, en faisant essentiellement fondre le matériau jusqu’à la couche de base. Comme les risques d’incendie sont relativement élevés lors de son installation, il sera impératif de faire affaire avec un couvreur expérimenté.

Les avantages de la membrane élastomère comprennent une meilleure élasticité et flexibilité à basses températures, si on la compare au revêtement d’asphalte et de gravier, et elle nécessite peu d’entretien et est durable.

Le revêtement EPDM

Il existe plusieurs types de matériaux de toiture à membrane, y compris les formulations de caoutchouc et de plastique. Le type le plus couramment utilisé pour les toitures plates résidentielles est l’EPDM (éthylène, propylène, diène et monomère), un matériau en feuille de caoutchouc synthétique.

La toiture à membrane consiste en une couche de panneau isolant surmontée de feuilles de caoutchouc EPDM. La membrane peut être fixée ou collée à la couche isolante.

Le revêtement EPDM offre l’avantage d’être recyclable en fin de vie utile, en plus d’être résistant aux rayons UV et de demeurer flexible même par temps froid.

La polyoléfine thermoplastique (TPO)

La membrane TPO, ou polyoléfine thermoplastique, est un matériau initialement développé pour les revêtements de bassins d’eau et largement utilisé comme revêtement de toitures depuis la fin des années 80. C’est une membrane monocouche fabriquée à partir d’une combinaison polymérisée de polypropylène et de caoutchouc éthylène-propylène dont les joints sont soudés à l’aide d’un robot à air chaud, ce qui diminue les risques d’incendie lors de la pose, si on la compare au revêtement élastomère. Elle résiste bien aux rayons UV et à la chaleur, mais elle serait moins durable et plus facile à perforer.

La toiture d’asphalte et gravier

Le revêtement de toiture d’asphalte et gravier était le type de toit plat le plus courant avant le développement de la toiture en bitume modifié et en membrane. Celui-ci se compose de plusieurs couches : du papier-feutre imbibé d’asphalte et une couche supérieure de gravier. Le résultat est un assemblage de toiture épais, solide et sans joints qui est très résistant aux dommages.

Ce revêtement a l’avantage d’être moins coûteux, il est aussi facile à réparer. Cependant, il tolère mal l’expansion et la contraction, l’installation prend du temps en raison des nombreuses couches et matériaux impliqués. De plus, des vapeurs potentiellement dangereuses sont émises lors de l’installation.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires