Le Service d’entraide des Hauts-Reliefs poursuit son développement

Communiqué
Le Service d’entraide des Hauts-Reliefs poursuit son développement
(Photo : gracieuseté)

Le Service d’entraide des Hauts-Reliefs est en plein essor. Depuis le mois d’avril, les bonnes nouvelles se succèdent. Bien heureusement, puisque l’organisme essentiel a pour mission de desservir les communautés des Hauts-Reliefs par des services de proximité et des projets intermunicipaux dans le but d’améliorer les conditions de vie des citoyens de ce territoire.

Ce sont quatre communautés qui bénéficient de cet organisme, soit Chesterville, Notre-Dame-de-Ham, Ham-Nord et Saints-Martyrs-Canadien. L’organisme rend éthique son fonctionnement, de la cueillette à la transformation. Le projet de transformation alimentaire, entre autres, permet de transformer les surplus alimentaires et de les distribuer de façon équitable entre les bénévoles, les usagers de la distribution alimentaire et d’en conserver un tiers pour la vente afin d’assurer l’autofinancement des services de l’organisme.

Toutes ces bonnes nouvelles arrivent à point. Le Service d’entraide des Hauts-Reliefs subsiste grâce à l’implication annuelle des quatre municipalités desservies, à la Sécurité alimentaire de Victoriaville ainsi qu’à la générosité de donateurs privés qui soutiennent la mission, eux aussi annuellement. Sans eux, le développement de l’organisme au quotidien serait impossible.

La première bonne nouvelle fut la réception de deux dons de la part du Fonds d’accès à la bonne nourriture. En avril dernier, ce donateur offrait de l’aide à l’organisme pour combler les besoins en alimentation en période d’isolement en raison de la pandémie de la COVID-19. Le Fonds octroie ensuite une aide supplémentaire à l’organisme pour lui permettre de bonifier les paniers alimentaires de ses usagers. Le conseil d’administration de l’organisme est reconnaissant envers La Fondation Sprott et @communityfoodcentrescanada d’avoir fourni des fonds essentiels qui aideront à offrir de l’aide alimentaire d’urgence à nos communautés.

Autre bonne nouvelle, celle-ci arrivée en juin, c’est l’acceptation de la demande de subvention pour le projet de transformation alimentaire déposée auprès de l’Alliance centricoise pour la solidarité et l’inclusion sociale, dont la MRC d’Arthabaska est fiduciaire. Cette contribution financière, issue du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS) octroyé dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité, en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), permettra à l’organisme de développer un projet de transformation pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Depuis juillet, plusieurs kilos de nourriture ont déjà été sauvés, revalorisés et redistribués grâce à la coordonnatrice du projet, Patricia Joyal, aidée d’une ancienne bénévole maintenant devenue employée grâce à cette subvention, Karine Villeneuve. Mme Joyal a déjà établi plusieurs liens avec les agriculteurs de la région et peut maintenant compter sur l’organisme Artha-Récolte pour sauver encore plus de nourriture.

Le Service d’entraide des Hauts-Reliefs et le Carrefour des Générations de Daveluyville sont les organismes instigateurs de la mise sur pied du projet Artha-Récolte. Les organismes avaient deux projets similaires. Lors de leurs nombreuses réflexions sur les possibilités de partenariat, l’idée a migré vers ce modèle de glanage qu’ils désiraient à la grandeur de la MRC.

Ce concept existe et fonctionne déjà très bien dans la MRC de Maskinongé et des Sources.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marianne Leclair
Marianne Leclair
1 mois

Première photo gracieuseté de Marianne Leclair