De quatre à six parties si tout va bien pour les Vulkins football

Par Matthew Vachon
De quatre à six parties si tout va bien pour les Vulkins football
(Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

À la suite de l’annonce du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), l’équipe de football des Vulkins du Cégep de Victoriaville a appris qu’elle aurait la chance de disputer une saison 2020. Ça se fera cependant sous une forme adaptée et si les cas de COVID-19 n’affectent pas les différents établissements. 

Comparativement aux années précédentes, la saison de football des Vulkins comptera uniquement quatre parties durant le calendrier régulier. Celles-ci seront uniquement disputées face aux Voltigeurs du Cégep de Drummondville et aux Électriks du Cégep de Shawinigan. Il y aura ensuite une demi-finale qui opposera deux de ces trois équipes. La formation gagnante de ce duel ira ensuite disputer la finale de sa division face à l’autre formation qui aura remporté la demi-finale de son côté. Il est important de préciser que les 12 équipes de la division 3 ont été regroupées dans différentes sections, selon leur positionnement géographique. Il n’y aura pas de Bol d’Or cette année non plus.

De ce fait, si tout va bien, les Vulkins de l’entraîneur-chef Stéphane Rivard pourront disputer un maximum de six parties. À titre comparatif, une saison régulière de football au niveau collégial comportait huit rencontres lors des dernières années. Malgré ce format abrégé, Rivard était heureux de voir qu’il y aurait au moins une forme de compétition cette année. «Ça fait un mois que nous sommes en camp d’entraînement. Nous sommes donc heureux que ça aboutisse à une certaine forme de compétition. Avec cette formule, le but est de voyager le moins possible dans d’autres régions. Il n’y aura donc que deux équipes qui changeront de région», a-t-il fait valoir.

Cette saison sportive pourrait cependant être difficile à tenir, car selon ce qu’il a été dévoilé par le journaliste du Soleil, Carl Tardif, le ministère de l’Éducation a précisé qu’il fallait éviter un événement regroupant des élèves d’autres écoles si des cas de COVID-19 ont été détectés dans l’établissement, peu importe le niveau d’alerte, où il est situé. De ce fait, si un cas est déclaré au Cégep de Victoriaville, les matchs des Vulkins ne pourront pas avoir lieu. «Il n’y a rien de coulé dans le béton. Oui, nous avons un calendrier, mais nous allons y aller une semaine à la fois. Avec les semaines de congé prévues dans le calendrier, ça permet une plus grande flexibilité.»

Des mesures strictes

Quand on compte les joueurs et le personnel d’entraîneurs chez les Vulkins, on arrive à tout près de 70 personnes. Pour respecter la distanciation physique, le vestiaire de l’équipe a évidemment dû être réaménagé. «Les modifications ont déjà été apportées depuis le début du camp d’entraînement. Notre vestiaire pouvait accueillir jusqu’à 55 joueurs normalement. Là, il y a une place sur deux qui n’est pas utilisée pour garder le 2 mètres entre les joueurs. Nous avons également une autre salle pour les autres joueurs.»

Sur le terrain, les entraîneurs devront évidemment porter le masque en tout temps et les joueurs devront respecter le plus possible le 2 mètres dès qu’ils seront à l’extérieur du terrain. «Nous ne serons pas regroupés pendant les matchs. Normalement, notre banc pouvait aller jusqu’à la ligne de 20 verges, mais là, nous pouvons nous rendre jusqu’à la zone des buts.»

Il y aura également un maximum de 250 personnes qui seront admises dans l’enceinte du stade Yvon-Paré. De ce nombre, les joueurs sont inclus. Ainsi, avec chaque équipe qui compte 70 joueurs, cela laissera de la place pour seulement une centaine de personnes dans les gradins. Ce sera seulement des partisans de l’équipe locale qui seront admis.

Les Français de la partie

Comptant sur quelques joueurs français dans leur alignement, les Vulkins pourront compter sur leur présence cette année. «Il y en a plusieurs qui sont retournés en France cet été. Ils s’étaient fait promettre que puisqu’ils avaient déjà leur visa étudiant, ils allaient pouvoir revenir. Ils sont revenus au début du mois d’août et ils ont dû faire un isolement de 14 jours.»

Horaire des Vulkins

Match #1 : le samedi 26 septembre à Shawinigan face aux Électriks du Cégep de Shawinigan, heure à déterminer

Match #2 : le vendredi 2 octobre à Victoriaville face aux Voltigeurs de Drummondville, 19 h 30

Match #3 : le samedi 17 octobre à Drummondville face aux Voltigeurs du Cégep de Drummondville, 13 h

Match #4 : le samedi 31 octobre à Victoriaville face aux Voltigeurs du Cégep de Drummondville, 13 h

Demi-finale : le samedi 7 novembre, 13 h

Finale : le samedi 14 novembre, 13 h

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des