COVID-19 : les municipalités veulent de l’aide

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
COVID-19 : les municipalités veulent de l’aide
Suzanne Roy, présidente de l’UMQ (Photo : Groupe CNW/Union des municipalités du Québec)

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) se montre confiante qu’une annonce rapide du gouvernement du Québec sur l’aide financière aux municipalités permettra d’éponger les coûts supplémentaires et pertes de revenus causés par la COVID-19. Elle profite de la reprise des travaux à l’Assemblée nationale pour enjoindre les parlementaires à adopter un nouveau projet de loi sur la relance économique.

«Depuis le début de la crise de la COVID-19, l’UMQ et le gouvernement du Québec travaillent en étroite collaboration afin de maintenir les services essentiels, soutenir la population et les entreprises et mettre en place les conditions d’une relance économique durable dans toutes les régions. Ces efforts ont mis les finances municipales sous pression. L’automne sera chargé. La préparation des budgets municipaux arrivant à grands pas, le monde municipal s’attend à une annonce rapide d’une aide financière qui permettra non seulement de résorber les pertes de revenus, mais aussi combler l’augmentation extraordinaire des coûts de nombreux services essentiels maintenus pendant les derniers mois», souligne Suzanne Roy, présidente de l’UMQ.

À ce sujet, l’organisme qui représente depuis plus de 100 ans les gouvernements de proximité fait part de l’importance d’avoir en tête la prochaine année fiscale qui risque d’être aussi difficile que l’année 2020.

«Sur l’ensemble des pertes de revenus et des augmentations de dépenses considérées, il était prévu que les municipalités devraient absorber un manque à gagner entre 787 millions $ et 1,4 milliard $. Une grande partie de ces pertes étaient attendues au niveau des transports collectifs, des droits de mutation et des amendes et contraventions. Une mise à jour récente des résultats du printemps confirme les chiffres de la précédente analyse», indiquait l’UMQ dans une étude sur les impacts de la COVID-19 sur les budgets municipaux publiée le 7 mai dernier.

L’UMQ a par ailleurs lancé un appel à l’ensemble des parlementaires afin que soit adopté rapidement un nouveau projet de loi sur la relance économique. «Nous sommes confiants qu’une nouvelle pièce législative sera adoptée dès cet automne pour relancer l’économie. Maintenant, nous comptons sur les élues et élus pour que les mesures d’assouplissement s’appliquent autant aux projets du gouvernement du Québec qu’aux projets municipaux. Nous pressons également les parlementaires de réformer la Loi sur l’expropriation pour permettre à l’ensemble des municipalités de faire avancer plus rapidement les projets, partout au Québec. L’effet miroir est prioritaire pour faire travailler tout le monde, dans toutes les régions et mettre en chantier autant les petits que les grands projets», conclut Suzanne Roy.

Icimédias

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des