Les aînés se disent inquiets et mal desservis en soins

Par Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Les aînés se disent inquiets et mal desservis en soins
(Photo : Archives)

Réduction des services et soins à domicile et baisse des suivis médicaux auprès des aînés depuis le début de la pandémie de COVID-19, voilà deux faits saillants qui ressortent d’un sondage réalisé pour le compte du Réseau FADOQ.

«Le maintien du continuum des services et soins à domicile est essentiel pour les aînés, d’autant plus que 23% des répondants ayant subi une réduction de leur offre de services estiment que leur état de santé s’est détérioré. Il faut que ces soins et services reprennent le plus vite possible», soutient la présidente du Réseau FADOQ, Gisèle Tassé-Goodman.

Effectué auprès de 3004 membres, le sondage révèle que 72% des répondants ayant indiqué recevoir des soins ou des services à domicile ont subi une réduction de leur offre de services. Une situation qui inquiète l’organisation comptant 535 000 membres. La FADOQ a d’ailleurs interpellé récemment le gouvernement du Québec afin d’assurer une reprise des services à domicile.

Le sondage révèle également que 30% des répondants ayant une maladie chronique ou une condition diagnostiquée par un professionnel de la santé ont signifié que leur rendez-vous médical en lien avec leur état de santé avait été annulé en raison de la crise sanitaire. Jugeant cette situation préoccupante, le Réseau FADOQ rappelle qu’il est nécessaire que les personnes ayant un problème de santé chronique comme l’asthme, le diabète ou une maladie cardiaque puissent obtenir des suivis appropriés.

Icimédias

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des