5 questions à se poser avant de choisir un avocat

5 questions à se poser avant de choisir un avocat

Vous vivez des circonstances familiales difficile, avez des problèmes avec votre propriétaire, ou vous êtes fait congédier sans raison valable ; un avocat peut vous aider à résoudre la situation.

Choisir un bon avocat peut sembler intimidant, surtout quand on ne s’y connait pas en matière de justice.

En effet, devant le choix qui s’offre aux consommateurs, et les différentes spécialisations inhérentes à la profession de juriste, on peut facilement s’y perdre.

Heureusement, il est toutefois possible de s’en sortir en se posant les bonnes questions avant de faire son choix.

Avant de choisir un avocat

Pour vous aider à faire le bon choix, voici les 5 questions à vous poser lorsque vous devez choisir un avocat pour vous représenter.

1. Pour quel domaine de droit se qualifie votre situation ?

Avez-vous besoin d’un avocat spécialisé en droit des affaires, en droit civil, criminel ou pénal ? Contestez-vous une rupture de contrat ou une ordonnance de pension alimentaire ? Vous diriger vers la bonne pratique vous fera sauver temps et argent.

2. Quelles sont vos attentes ?

Établissez vos objectifs dès le départ. Espérez-vous obtenir un montant d’argent, si oui lequel ? S’il est question d’un divorce,

Si vous êtes propriétaire, un locataire vous doit-il plusieurs mois de loyer impayé ?

Il est important de bien définir ce que vous attendez de votre avocat. Il ou elle pourra ainsi mieux vous servir.

3. De quel budget disposez-vous pour payer un avocat ?

Il vous sera très utile de déterminer de quel montant d’argent vous disposez pour assumer des frais juridiques. Par la suite, demandez à votre avocat de quelle façon ses services seront facturés, c’est-à-dire, montant forfaitaire, tarif horaire ou rémunération au pourcentage ?

4. Y a-t-il d’autres options possibles ?

Il existe les modes de prévention et de règlement des différends (PRD), qui misent plutôt sur la recherche de solutions autres que les recours aux tribunaux. Si vous vous retrouvez dans une situation litigieuse, vous pouvez envisager :

  • La négociation
  • Le droit collaboratif
  • La médiation
  • La conférence de règlement à l’amiable
  • L’arbitrage

Ces options, si elles s’appliquent, vous éviteront des pertes de temps et d’argent, étant donné qu’une grande proportion de litiges se règlent hors cours.

5. Êtes-vous admissible à l’aide juridique ?

Vous êtes peut-être financièrement admissible à l’aide juridique. Vous pouvez vérifier sur le site de la Commission des services juridiques.

Avocat membre du Barreau du Québec

Quelle que soit votre situation, assurez-vous toujours que l’avocat que vous choisirez est membre du Barreau du Québec et qu’il est détenteur d’une assurance responsabilité. C’est une obligation à laquelle tout avocat qui pratique doit souscrire.

Finalement, le rôle de l’avocat est de toujours trouver la meilleure solution pour son client, quelle qu’elle soit. Même si ce n’est pas le résultat que vous souhaitiez au départ, c’est probablement le meilleur que vous puissiez obtenir.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des