Pornographie juvénile : l’accusé voit sa liberté révoquée

Pornographie juvénile : l’accusé voit sa liberté révoquée
(Photo : Archives)

En attente de recevoir sa peine en lien avec une affaire de pornographie juvénile, le Victoriavillois Michael Gosselin devra patienter derrière les barreaux.

C’est que l’individu a renoncé aujourd’hui (mercredi) à son enquête sur remise en liberté en lien avec une nouvelle accusation de bris de condition. Ce qui a amené le Tribunal a ordonné sa détention pour la suite des procédures.

La nouvelle accusation a incité le ministère public à réclamer une révocation de sa liberté provisoire dans les dossiers de pornographie juvénile ce qui a également été accordé par la Cour.

Gosselin reviendra devant la justice le 20 avril, lui qui a été arrêté le 29 novembre 2018. Environ un an plus tard, il plaidait coupable à des chefs d’accusation de possession de pornographie juvénile et d’avoir accédé à ce type de matériel illicite.

Il a aussi reconnu sa culpabilité à une accusation de possession de méthamphétamine.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des