Poème d’hiver signé Jean Verville

Communiqué
Poème d’hiver signé Jean Verville
(Photo : Archives)

L’hiver dans les Bois-Francs

 

L’hiver fige ma région des Bois-Francs

le soleil est distrait

quand il se lève, il se lève tard

il roule sur le côté du mont Arthabaska

il manque d’élan

il peine à quitter l’horizon

 

En hiver, le visage des Bois-Francs s’allonge

sur une toile vieillie

le ciel et la terre abandonnent leur fatigue

c’est la fête de tous les gris

 

Des cheminées fumantes

rappellent que la vie dort

patiente et réfléchie

les mères imaginent leurs potagers

après des mois crispés

bientôt les premiers semis

et quand la corniche dégoutte

la neige scintille de diamants, tout petits

 

L’homme vaillant poursuit ses travaux

le roseau prépare son retour

il dresse sa tige morte et chatouille le vent

 

Puis la lumière s’étire

un peu après l’école

les enfants glissent avant le souper

dans un mois

les chemins d’érablières seront tappés

on aura traversé l’océan froid et blanc

le jeûne terminé, on s’attellera aux autres saisons

mais pour l’instant, encore

on chauffe.

 

JV  hiver 2020

Partager cet article

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
FremaBill Ninacs Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bill Ninacs
Invité
Bill Ninacs

On pourrait peut-être remplacer le dernier point par « … » et ajouter « et on se réchauffe en écrivant un poème… »

Frema
Invité
Frema

C’est très bien pour ce garçon natif d’Arthabaska ,dommage que l’on inscrit pas d’où il vient ,