Un nouveau tournoi provincial de karaté dans L’Érable

Par Matthew Vachon
Un nouveau tournoi provincial de karaté dans L’Érable
Les membres de Karaté kenpo de l’Érable (Photo : tirée de Facebook)

À partir de novembre 2020, Karaté kenpo de l’Érable tiendra un tournoi d’envergure provincial dans la région. Il s’agira du deuxième tournoi d’importance dans les environs après celui de Victoriaville qui se tient annuellement à la fin du mois de février.

«C’est certain que c’est assez intéressant pour nous. Nous reprenons un tournoi que ça faisait 50 ans qu’il était en place, soit le Tournoi Jean-Guy-Angell à Montréal. Avec son emploi du temps, il n’avait plus les disponibilités pour l’organiser. Il a donc donné la chance à la jeunesse de poursuivre ce tournoi», a relaté Michael Belleau, propriétaire de Karaté kenpo de l’Érable.

Bien qu’il ait obtenu la confirmation que le tournoi se déroulerait chez eux, Belleau, qui est épaulé par Yves Lemieux dans cette aventure, doit encore travailler sur certains détails. Certes, le tournoi se déroulera au cours du mois de novembre, mais l’endroit n’a pas encore été déterminé. «Ce qui est certain, c’est que ça va se passer dans L’Érable. Cependant, nous sommes en train de vérifier où nous pourrions organiser le tout. Il y a des écoles et des gymnases. Nous allons opter pour l’endroit qui sera le plus propice pour la tenue de la compétition. Nous avons obtenu la confirmation que nous allions accueillir la compétition, mais il reste du travail à faire.»

L’objectif des organisateurs sera de jeter des bases solides afin de s’assurer de la pérennité de l’événement pour les années à venir. «Nous voulons développer un tournoi d’ampleur, un peu comme celui à Victoriaville. Étant donné que nos deux écoles sont à proximité, nous avons décidé que notre tournoi se déroulerait avant Noël pour ne pas empiéter sur celui de Victoriaville. Dans les premières années, nous allons travailler pour bien organiser l’événement afin que tout soit parfait. Nous voulons donner le goût aux gens de revenir chaque année.»

Depuis la fusion des écoles de Princeville et de Plessisville, Karaté kenpo de l’Érable compte environ une centaine d’élèves. Avec une compétition d’envergure provinciale, une augmentation du nombre de karatékas semble plausible. «Peut-être que ça pourrait avoir un impact, mais en ayant un tournoi provincial, ça nous donne un autre projet distinctif. Je ne peux pas en parler pour l’instant, mais peut-être que nous aurions un petit peu plus d’inscriptions avec les autres projets à venir.»

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des