Une occasion qu’Olivier Pouliot ne voulait pas rater

Par Matthew Vachon
Une occasion qu’Olivier Pouliot ne voulait pas rater
Olivier Pouliot (Photo : Denis Morin)

Lorsqu’Alexis Bélisle a annoncé aux Tigres de Victoriaville qu’il n’allait pas se présenter dans les Bois-Francs, le directeur général Kevin Cloutier a eu à se tourner rapidement vers un plan B pour le rôle de 13e attaquant pour conclure la présente campagne. Il a finalement opté pour le Rimouskois Olivier Pouliot qui était heureux d’avoir sa chance dans le junior majeur.

Après avoir rongé son frein pendant quelque temps, Pouliot a finalement eu la chance de se faire valoir au sein du 4e trio, la semaine dernière, face aux Mooseheads de Halifax. Sa deuxième audition n’a pas tardé puisqu’il a été de nouveau inséré dans la formation des Tigres face au Phoenix de Sherbrooke dimanche après-midi (19 janvier). «C’était vraiment incroyable comme expérience. Je ne suis pas habitué de jouer devant autant de personnes. Le fait de sauter sur la patinoire avec toute cette ambiance est vraiment génial. C’est un bel honneur pour moi de jouer pour cette équipe et dans cette ligue», a exprimé le jeune homme de 18 ans.

«Je l’ai trouvé très engagé pour un petit bonhomme. Il était très combatif. Sur les entrées de zone, il a réalisé qu’il y avait beaucoup de pression arrière. Depuis son arrivée, il a une excellente éthique de travail. Nous le sentions prêt. Il n’a pas beaucoup joué, mais il va avoir une note très positive de la part des entraîneurs», a fait valoir Louis Robitaille.

Jamais repêché, Pouliot s’était entendu comme agent libre avec la formation victoriavilloise après avoir été invité au camp d’entraînement il y a deux ans. Bien que retranché, il gardait dans un coin de sa tête son désir d’atteindre, un jour, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). «Quand tu n’es pas repêché, c’est certain que tu es déçu, mais quand tu travailles pour atteindre tes objectifs, tout est possible. Je l’ai prouvé en le faisant.»

Évoluant avec l’Everest de la Côte-du-Sud au sein du circuit junior AAA québécois, avec qui il a obtenu 36 points en 31 rencontres avant son rappel, Pouliot tenait à vivre l’expérience du meilleur calibre junior au pays au moins une fois dans sa carrière. «J’avais été invité il y a deux ans et j’avais signé avec l’équipe. J’ai reçu un appel de la part du club disant qu’il avait besoin d’un joueur, donc j’ai sauté sur l’occasion.»

Nécessairement, puisqu’il est considéré jusqu’à preuve du contraire comme le 13e attaquant de l’équipe, Pouliot ne sera pas celui qui sera le plus utilisé par l’entraîneur-chef Louis Robitaille. «Kevin Cloutier m’avait parlé du fait que j’allais être utilisé comme 13e attaquant. Je suis là pour me faire une place dans l’alignement partant et travailler fort dans les pratiques ainsi que les parties. Je veux toujours donner mon 100%.»

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des