Les revirements font mal aux Tigres face au Phoenix

Les revirements font mal aux Tigres face au Phoenix
(Photo : Denis Morin)

Malgré tout le vouloir des Tigres de Victoriaville, le Phoenix de Sherbrooke, meilleure équipe au pays, a fait ce qu’il fallait pour repartir avec la victoire, ce qui a infligé du même coup une septième défaite consécutive aux Félins. La rencontre s’est terminée par la marque de 5 à 2 en faveur des Sherbrookois. Le gardien Nathan Darveau a obtenu son premier départ en carrière devant la cage des Félins.

Après avoir réussi à se sortir du pétrin à quatre contre trois, Mikhail Abramov s’est vu décerner un tir de pénalité. L’habile hockeyeur russe en a profité pour déjouer le gardien Samuel Hlavaj. Les Tigres se sont toutefois fait prendre avec six joueurs sur la patinoire, ce qui a permis au puissant avantage numérique sherbrookois de briser la glace. C’est Félix Robert qui a inscrit le but aux dépens du gardien Nathan Darveau, lui dont c’était le premier départ dans le junior majeur. Par la suite, Alex-Olivier Voyer en a rajouté avec un excellent tir qui a laissé Darveau sans réponse.

En début de deuxième période, Charles-Antoine Roy a effectué une superbe déviation devant le filet pour doubler l’avance des visiteurs. Après de longues minutes sans but où le jeune Darveau a aidé les Tigres à demeurer dans le coup, Conor Frenette a réduit l’écart à un but en acceptant la remise du capitaine Anthony Poulin. Voyer a cependant mis fin au débat avec son second filet du match en décochant un lancer très précis. Nathael Roy a complété la marque en envoyant la rondelle dans un filet désert.

«Nous leur avons donné la rencontre. Le Phoenix était venu ici pour se faire battre. Est-ce que c’est par manque d’effort que nous avons perdu? Aucunement. Nous avons bataillé jusqu’à la toute fin. Nous affrontions une bonne équipe de hockey, mais nos revirements ont mené à des buts. Que ce soit en désavantage numérique ou en entrée de zone, il y a eu des revirements. Ce sont des détails. On peut regarder la colonne des punitions (sept pénalités mineures ce soir) et on pourrait parler d’indiscipline, mais de l’indiscipline pour moi, c’est un coup de poing dans la face», a noté l’entraîneur-chef Louis Robitaille.

Évidemment, lorsqu’une équipe est au cœur d’une séquence de sept défaites consécutives, cela peut amener les joueurs à vouloir forcer la note, ce qui ouvre la porte à de coûteux revirements. «Les gars ne sont pas nonos, ils savent que nous avons de la difficulté à marquer. Ils tentent donc leur chance. C’est de l’apprentissage. Il faut que j’arrête de dire que nous avons une jeune formation. Nous avons quand même de l’âge, mais il faut prendre de l’expérience pour jouer contre les premières lignes adverses à certains moments et de comprendre l’importance de chaque entrée de zone. Nous apprenons à la dure en ce moment.»

Notes en rafale

– Pour son premier départ dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), l’Abitibien Nathan Darveau a réalisé une bonne performance dans les circonstances face à la meilleure équipe au Canada avec ses 27 arrêts sur 31 lancers.

– Il y avait 2476 spectateurs au Colisée Desjardins pour le duel face au Phoenix.

– Les attaquants Xavier Parent et Bailey Peach ainsi que le défenseur Olivier Crête-Belzile manquaient à l’appel chez le Phoenix. Du côté des Tigres, Olivier Tremblay était le seul blessé.

– Vincent Sévigny a écopé de trois pénalités mineures au cours de cette rencontre, mais ces pénalités se sont ultimement avérées sans conséquence.

Les Tigres reprendront l’action jeudi soir à domicile face au Titan d’Acadie-Bathurst, dernière équipe au classement général de la LHJMQ.

Partager cet article

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Frema Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Frema
Invité
Frema

Dire que selon les supposés experts de Montréal au début de la saison avait prédit que ces tigres serait l’équipe à battre ,mais sur le journal et sur la glace c’est bien différent ,mais cette équipe depuis plusieurs années frôle la médiocrité ,on a des questions à se poser