Association de paralysie cérébrale : des services aux membres et un combat pour l’intégration

Communiqué
Association de paralysie cérébrale : des services aux membres et un combat pour l’intégration
Annie-Kim Charest-Talbot, porte-parole de l’APC dans le cadre du lancement de sa campagne de financement 2020, Serge Lemieux, président du conseil d’administration de l’APC, et Paul Girard, président d’honneur de la campagne de financement 2020 de l’APC (Photo : gracieuseté - Jean Rousseau)

Chaque hiver, l’Association de paralysie cérébrale de la Mauricie et du Centre-du-Québec met en marche sa campagne de financement à laquelle participent des dizaines de personnes bénévoles dont le travail consiste, par le biais d’une sollicitation téléphonique, à inviter la population à faire un don à l’organisme. Cette année, c’est les samedi 8 et dimanche 9 février que cette opération atteindra son blitz avec l’appui de Groupe Investors. 

Cette campagne de financement 2020 se fera sous la présidence d’honneur de Paul Girard, citoyen de la Rive-Sud, ex-sous-ministre de la Sécurité publique du Québec et président de Solutions Girard Inc.

Parmi les différentes sources de financement de l’APC, on note la tenue de spectacles-bénéfices conçus par Jocelyne Vallières et présentés soit à la salle J. Antonio-Thompson ou à la Salle Anaïs Allard-Rousseau. Après une série de neuf productions, cette pratique a permis d’amasser près de 100 000 $.

Présidée par Serge Lemieux, l’APC Mauricie/Centre-du-Québec supporte plus de 250 personnes vivant avec différents handicaps physiques, principalement la paralysie cérébrale, de même que leurs familles. À ce sujet, l’APC a profité de son lancement de campagne pour donner la parole à Annie-Kim Charest-Talbot, dont on connaît la lutte pour l’intégration des personnes handicapées dans la région.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des