Les passionnés de l’Halloween récidivent

Les passionnés de l’Halloween récidivent
Nathalie Boisvert et René Martin vous attendent sur la rue Bélair, avec la marieuse tout au-dessus. (Photo : www.lanouvelle.net)

Un incontournable rendez-vous pour l’Halloween! Après l’incroyable achalandage de quelque 5000 personnes l’an dernier, Nathalie Boisvert et René Martin, deux véritables passionnés, refont le coup cette année et invitent, petits et grands, à visiter leur Chapelle hantée sur la rue Bélair.

Même que pour le jour de l’Halloween, cette année, la Ville a accepté qu’une partie de la rue soit fermée, question de sécurité. «On ne pensait pas accueillir autant de gens l’année dernière, une première édition au-delà de nos espérances», affirme Nathalie.

Le mort se réveille dans la crypte! (Photo www.lanouvelle.net)

Pas surprenant que les quelque 640 sacs de friandises aient rapidement trouvé preneurs. «J’ai dû annoncer au micro que nous n’avions plus de bonbons. Un voisin s’est amené avec ses friandises pour qu’on puisse les distribuer», souligne-t-elle.

Cette année, grâce aux commanditaires, on pourra remettre aux jeunes plus d’un millier de sacs.

Sur place, le décor a de quoi impressionner. On ne s’étonne donc pas que le couple s’y prépare depuis plusieurs semaines. «On a commencé vers la fin d’août dans le garage à monter des structures et à préparer certaines choses. Mais on a entrepris l’installation extérieure au cours du premier week-end d’octobre», indique Nathalie.

Reste que pour René, c’est l’Halloween à l’année. «J’ai toujours des projets. Je ne peux m’empêcher d’y penser», confie-t-il.

Parmi les nouveautés cette année figure un mini-parcours intérieur décoré qu’emprunteront les enfants en quête de friandises.

«Il y a aussi la marieuse installée tout en haut. Je raconte son histoire aux visiteurs, tout comme je le fais pour les différents personnages», souligne Nathalie Boisvert.

Le soir du 31 octobre, Nathalie et René se costument, font jouer de la musique et animent les lieux. «Le jour de l’Hallowwen, c’est le soir spécial!», précise Nathalie.

D’autres éléments nouveaux s’ajoutent aussi au décor. «Avec les dons volontaires des gens, on investit, on ajoute des choses pour en donner encore plus d’une année à l’autre», note-t-elle. La crypte, cette année, réserve une surprise.

D’ici l’Halloween, les intéressés peuvent en soirée visiter la Chapelle hantée qui reçoit aussi des groupes de services de garde.

Le jour même, le 31 octobre, Nathalie et René accueilleront la visite entre 15 h et 21 h.

Voir la réaction des enfants, voilà la récompense pour le couple. «Je m’installe à l’entrée, dit René. Les enfants, quand ils arrivent, sont bouche bée. Ils ne me voient pas, ils regardent le décor. Ça, ça me fait plaisir! Et c’est ce qui me donne le goût de continuer. Mais en même temps, j’ai la piqûre de ça depuis mon jeune âge.»

Tout ce décor grandiose qui a fait, pendant une dizaine d’années, la joie des jeunes et moins jeunes à Saint-François-Xavier-de-Brompton, le couple l’a transporté à Victoriaville depuis l’an dernier, et il ne compte pas s’arrêter de sitôt. «Notre passion, on veut la répandre dans la belle ville de Victoriaville. Nous sommes heureux de voir que nous ne sommes pas les seuls à l’avoir», conclut Nathalie Boisvert.

Les intéressés, qui souhaitent en savoir plus, peuvent consulter la page Facebook Chapelle hantée Victoriaville.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des