Les acteurs locaux de la mobilité durable consultés en Mauricie et au Centre-du-Québec

Les acteurs locaux de la mobilité durable consultés en Mauricie et au Centre-du-Québec

Le député de Beauharnois et adjoint parlementaire du ministre des Transports, Claude Reid, était hier de passage à Trois-Rivières afin de tenir une rencontre de consultation auprès des acteurs locaux de la mobilité durable des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec au sujet du financement des transports au Québec.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du Chantier sur le financement de la mobilité de la Politique de mobilité durable – 2030, visait plus précisément à identifier des pistes de solutions afin de pérenniser les sources de financement et ainsi de permettre aux acteurs de la mobilité durable d’assumer pleinement leurs responsabilités.

«Les défis et enjeux liés à la mobilité durable nécessitent une action concertée de la part de l’ensemble des acteurs de la société civile. Je tiens à remercier les partenaires des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour leur participation à la rencontre. Les propositions recueillies nous permettront d’alimenter les travaux en cours afin de pérenniser les sources de financement des acteurs de la mobilité durable partout au Québec», a souligné Claude Reid, député de Beauharnois et adjoint parlementaire du ministre des Transports

Un appel de mémoire, ouvert à l’ensemble des citoyens et intervenants, a été lancé en juillet dernier afin de recueillir les propositions de tous ceux et celles souhaitant participer à la réflexion sur le financement des transports au Québec.

La Politique de mobilité durable – 2030 propose une vision pour 2030 constituée d’orientations et de 10 cibles concrètes qui couvrent les 3 sphères du développement durable : une mobilité au service des citoyens, une mobilité associée à une plus faible empreinte carbone et une mobilité à l’appui d’une économie plus forte.

Le Plan d’action 2018-2023 de la politique comporte un ensemble de mesures transversales touchant autant le transport des personnes que des marchandises, qu’il s’agisse du transport collectif urbain ou régional, de la pérennité des infrastructures de transport, de la sécurité, des nouvelles mobilités ainsi que du transport adapté et actif. Des mesures plus spécifiques aux différents modes et secteurs de transport sont inscrites dans 11 cadres d’intervention couvrant la même période.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des