Congé de l’Action de grâce : la SQ émet de nombreux constats d’infraction

Communiqué
Congé de l’Action de grâce : la SQ émet de nombreux constats d’infraction
(Photo : Archives)

La Sûreté du Québec dresse le bilan routier du long congé de l’Action de grâce qui s’est déroulé du 11 au 14 octobre.

Les patrouilleurs ont intensifié leurs interventions sur le réseau routier afin d’assurer la sécurité des usagers durant une période de fort achalandage sur les routes du Québec. Malgré les mesures de sensibilisation, les policiers ont signifié plus de 7100 constats d’infraction, dont plus de 4900 constats pour des excès de vitesse; le comportement qui demeure surreprésenté dans les principales causes de collisions mortelles ou avec blessés. Outre l’excès de vitesse et la conduite imprudente, les comportements visés étaient le non-port de la ceinture de sécurité, la capacité de conduite affaiblie et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant.

Malheureusement, trois personnes ont perdu la vie lors de trois collisions survenues durant ce long congé. L’an dernier, une personne était décédée. De plus, 127 collisions avec blessés se sont produites sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec comparativement à 100 l’an dernier.

Lors des 318 contrôles routiers, mis en place sur le territoire durant cette période, les policiers ont procédé à l’arrestation de 92 personnes pour capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou une combinaison des deux, ce qui correspond à 10 arrestations de plus que l’an dernier.

Pour la région de l’Estrie-Centre-du-Québec, 1238 constats d’infraction ont été émis durant cette période et 14 personnes ont été arrêtées pour conduite avec la capacité affaiblie.

Une personne a malheureusement perdu la vie lors d’une collision impliquant un véhicule routier, à Saint-Samuel, alors que l’année dernière aucun décès impliquant un véhicule routier n’était survenu dans la région.

La sécurité routière, c’est l’affaire de tous

Les opérations, déployées au cours des longs congés, visent à réduire le nombre de victimes sur nos routes. Il est primordial de poursuivre les interventions policières, conjuguées à la diffusion de messages de sensibilisation incitant les usagers du réseau routier à adopter une conduite plus responsable, permettant ainsi de réduire le nombre de collisions, de blessures et de décès.

Rappelons que les principales causes de collisions sont souvent reliées au facteur humain. Les conducteurs doivent adopter des comportements responsables permettant ainsi de rendre les routes du Québec plus sécuritaires.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des