Hausse historique du financement aux organismes communautaires

Par Caroline Lepage
Hausse historique du financement aux organismes communautaires
Plusieurs dignitaires étaient réunis à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska de Victoriaville lors de cette annonce officielle, soit l’attaché politique du député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, Karl Grondin; le député de Drummond/Bois-Francs, Sébastien Schneeberger; Gilles Hudon, PDG adjoint au CIUSSSMCQ; Sylvain St-Onge, DG de la TROCMCQ; André Lamontagne, ministre du Centre-du-Québec; Eric Lefebvre, député d’Arthabaska, et André Bellavance, v.-p. de la table des MRC du Centre-du-Québec. (Photo : www.lanouvelle.net)

La centaine d’organismes communautaires du Centre-du-Québec pourront enfin respirer grâce aux 2 millions $ supplémentaires que vient enfin de leur accorder le gouvernement du Québec.

«Je suis très heureux de ce rehaussement historique du financement de nos organismes communautaires. Notre gouvernement reconnaît leur apport essentiel», a lancé le ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, lors de l’annonce officielle, vendredi, de cette bonification financière très attendue.

Cette annonce fait suite au budget 2019-2020, alors que le gouvernement Legault avait décidé de rehausser de 35 millions $ le financement des organismes communautaires en santé et services sociaux du Québec, en soutenant leur mission globale.

Avec les deux millions $ octroyés, le Centre-du-Québec reçoit un montant deux fois plus élevé que celui accordé à sa voisine, la Mauricie. Le million $ supplémentaire vise à corriger l’iniquité historique reconnue depuis des années dans le financement des organismes des 103 organismes centricois, en plus de la vingtaine qui desservent les deux régions.

«C’est un bon pas pour le soutien aux organismes», a commenté Sylvain St-Onge, directeur général de la Table des organismes communautaires en Mauricie et au Centre-du-Québec.

André Bellavance, qui siège comme vice-président à la Table des MRC du Centre-du-Québec, a rappelé à quel point les organismes communautaires, qui ont d’innombrables contacts avec la population, jouent un rôle actif dans la communauté. «Nous sommes très reconnaissants de ce que les organismes font», a-t-il déclaré.

Un minimum de 5000 $

M. St-Onge assure que tous les organismes recevront au minimum 5000 $. Par la suite, la bonification financière sera effectuée en fonction des types de mission de chacun, que ce soit «aide ou entraide», «milieu de vie», «hébergement», «répit ou hébergement» et «regroupement».

Cette hausse de financement peut représenter jusqu’à des centaines de milliers $ pour certains organismes, comme le Pavillon de l’Assuétude, qui traite les problèmes de dépendance dans ses installations à Saint-Guillaume et Shawinigan.

Cette somme donnera un coup de main pour recruter et favoriser la rétention du personnel des organismes communautaires, qui est également très convoité par le CIUSSSMCQ. Elle consolidera aussi les activités de certains organismes qui avaient dû réduire leurs actions ou leurs heures d’ouverture.

«Le soutien aux personnes vulnérables de la communauté est un enjeu qui me touche particulièrement. Notre gouvernement est résolu à en faire davantage pour mieux soutenir les organismes communautaires qui sont engagés auprès de ces personnes. Le rehaussement important du financement du Programme de soutien aux organismes communautaires, du jamais vu, le démontre. Merci aux équipes dont le travail n’est rien de moins qu’exceptionnel», a souligné la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, par voie de communiqué.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des