Des simulations spectaculaires se tiennent dans trois casernes

Par Caroline Lepage
Des simulations spectaculaires se tiennent dans trois casernes
Une simulation d’un blessé qui a fait une chute dans une zone hors route a été présentée à la caserne de Plessisville Paroisse. (Photo : www,lanouvelle.net)

En grande première, des simulations d’intervention d’urgence ont été présentées, samedi, dans les casernes de Plessisville Paroisse, Saint-Ferdinand et Laurierville.

Le service de sécurité incendie régional de L’Érable a innové cette année, en organisant des simulations d’intervention d’urgence pour la Semaine de prévention des incendies, qui se déroule du 6 au 12 octobre 2019.

Samedi matin, une simulation d’un blessé qui a fait une chute dans une zone hors route a été présentée à la caserne de Plessisville Paroisse. Les patrouilleurs de la SQ ont d’abord effectué la recherche de la victime en VTT et ont reçu du renfort des pompiers. L’équipe de paramédics de Dessercom a vérifié la condition du blessé et l’a déplacé dans une unité alpha.

(Photo www.lanouvelle.net)

La deuxième activité s’est déroulée en fin de matinée à la caserne de Saint-Ferdinand, où un sauvetage nautique a été simulé. En après-midi, un faux feu de cuisson a été présenté à la caserne de Laurierville, en plus des kiosques de prévention.

Les gens qui voulaient assister aux trois simulations étaient invités à monter à bord l’autobus de transport collectif, disponible pour l’occasion, qui faisait la tournée des trois casernes. Le directeur du service incendie de l’Érable, Éric Boucher, était très satisfait de la participation, sur place.

Des pompiers spécialisés

En 2018, ce service incendie a reçu la subvention gouvernementale SUMI qui a permis de mieux former ses équipes pour ces types d’interventions d’urgence et d’acheter un nouveau véhicule de type Argo. L’idée de tenir des simulations tombait donc à point pour démontrer l’expertise bonifiée des sapeurs.

La Sûreté du Québec et Dessercom ont accepté de participer à cet événement, car il s’agit d’une excellente pratique pour les trois équipes. «Ça permet de déterminer les rôles et responsabilités de chacun», fait valoir Patrick Côté, coordonnateur en recherche terrestre à la Sûreté du Québec.

Une simulation d’un sauvetage nautique s’est déroulée à la caserne de Saint-Ferdinand. (Photo gracieuseté)

Les membres des trois organisations ont dû se rencontrer à quelques reprises et faire une pratique officielle, lundi dernier.

Richard Boulanger, chef d’équipe à Dessercom, avait pris part à une simulation d’un sauvetage sur glace à Saint-Ferdinand, l’hiver dernier. Étonnamment, il rapporte qu’une vraie situation d’urgence s’était produite, cette même journée. Une personne s’était fracturé le fémur en faisant du ski de fond, dans un secteur difficile d’accès. Les secours étaient donc bien préparés pour lui venir en aide.

«Ça fait 40 ans que j’en fais et chaque fois c’est nouveau pour moi, car il n’y a jamais une situation qui est pareille», relate M. Boulanger.

M, Boucher dresse un bilan positif de cette première initiative. «On va sûrement refaire l’événement l’an prochain», affirme-t-il.

Le service de sécurité incendie régional de L’Érable, qui compte une centaine de pompiers, quatre employés à temps complet et une ressource à temps partiel, rappelle aux gens de profiter de la Semaine de prévention des incendies pour changer les piles de leurs avertisseurs de fumée, qu’elles soient encore bonnes ou non. De plus, la nouvelle pile doit être à usage unique et de bonne qualité.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des