Rencontre avec trois ex… députés

Par Manon Toupin
Rencontre avec trois ex… députés
Yvon Vallières, Jacques Baril et Roch Gardner Gardner (Photo : www.lanouvelle.net)

Pour sa quatrième activité de financement, Archives Bois-Francs y va en grand en proposant une rencontre avec trois ex-députés de la région, Roch Gardner, Jacques Baril et Yvon Vallières, pour une soirée intitulée «Le salon des ex-élus».

Ils cumulent 60 années de députation et en ont long à raconter sur ces années où ils ont fièrement représenté leur comté à l’Assemblée nationale. La soirée, de style «talk-show», devrait donc permettre aux spectateurs d’en apprendre davantage sur le travail de député à différentes époques. Animé par le président d’Archives Bois-Francs, François Gardner, l’événement sera séparé en quatre segments : l’expérience personnelle de chacun, la démocratie, l’histoire et l’actualité.

Pour les trois invités, il s’agit d’une belle occasion d’appuyer Archives Bois-Francs tout en se remémorant des souvenirs du temps où ils représentaient leurs concitoyens.

Yvon Vallières, qui a siégé 34 ans et 5 mois à titre de député de Richmond pour le Parti libéral du Québec (et ministre délégué aux Transports à l’Agriculture et à l’Alimentation ainsi que président de l’Assemblée nationale), retardera même son départ pour la Floride pour participer à la soirée. Il a récemment découvert l’existence de l’organisme et est conscient de l’importance du devoir de mémoire qu’Archives Bois-Francs permet. «Il me fera plaisir de me retrouver à côté de Jacques Baril», a-t-il dit lors de la conférence de presse annonçant la soirée qui aura lieu, le mercredi 30 octobre à 19 h, à la salle de l’âge d’or de Victoriaville (2, rue Drouin).

Jacques Baril a également accepté sans hésiter de contribuer à l’activité de financement, lui qui aime beaucoup mieux qu’on parle de lui comme ex-député plutôt qu’ancien député, s’est-il plu à rappeler. «J’ai fait le ménage de mes dossiers l’hiver dernier et confié cinq à six boîtes à Archives Bois-Francs contenant des dossiers qui concernent le milieu», a-t-il indiqué. Pour lui, la soirée s’annonce aussi intéressante. «J’ai hâte d’entendre Roch nous raconter comment ça se passait à son époque. Les gens ne savent pas tout le travail accompli», ajoute-t-il. M. Baril a siégé sous la bannière du Parti québécois et a été ministre délégué aux Transports et à la Politique maritime et whip adjoint. Il a contribué à la formation de la région du Centre-du-Québec.

Quant à Roch Gardner, il a beaucoup de souvenirs des quatre années (1966 à 1970) passées à représenter le comté, sous la bannière de  L’Union nationale à Québec. Parmi ses réalisations, il faut noter la fondation du Cégep de Victoriaville. «Les temps changent, les députés changent et leur travail aussi», croit-il. M. Gardner se souvient qu’il faisait du bureau dans le comté, mais n’avait rien pour le faire, même pas de chaises ou de classeurs. Il rappelle également tous les changements qu’amenaient les élections, même du côté de la morgue.

La soirée s’annonce donc très captivante et permettra en même temps de financer l’organisme Archives Bois-Francs. Il s’agit d’une belle suite dans les activités qui ont permis jusqu’à présent d’accueillir Claude Béland, Marcel Tessier et Pierre Bruneau. Cette fois, une occasion unique de rencontrer les trois ex-députés qui ont marqué, à leur façon, la région. «Ayant représenté trois partis différents à trois moments clés de l’histoire québécoise, les invités échangeront sur la politique d’hier et celle qu’on connaît aujourd’hui. Un événement original qui s’adresse à ceux qui désirent mieux saisir la réalité d’un député à Québec», termine François Gardner.

Les billets sont en vente au coût de 20 $ pour les membres et 25 $ pour les non-membres à la MRC de L’Érable (1783, avenue Saint-Édouard à Plessisville, 819 362-2333) et à la Société d’histoire et de généalogie de Victoriaville (819 350-6958).

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des