Travaux de maçonnerie : les erreurs à éviter

Travaux de maçonnerie : les erreurs à éviter

Lors de travaux de maçonnerie, la qualité des matériaux n’est pas suffisante pour s’assurer d’une durée de vie optimale pour les briques et pour la structure. L’exécution est capitale pour garantir la qualité du résultat final.

Voici quelques-unes des erreurs les plus fréquentes qui nuisent à la qualité des travaux de maçonnerie.

Poser la brique en série

Conséquemment au mode de fabrication des briques (qui se composent d’air, d’eau, de feu et d’argile), deux emballages peuvent présenter de légères différences quant à la couleur. Lorsque les briques sont posées par palettes, il se pourrait que le résultat rende les différences de couleur visibles sur la façade. Il faut plutôt alterner la prise de briques entre quatre et cinq palettes.

Ne pas choisir le bon mortier

Il existe différents types de briques. Chacun d’eux ayant une capacité d’absorption de l’eau qui lui est propre. Si la capacité d’absorption n’est pas adaptée à la teneur en eau du mortier, leur fusion ne sera pas optimale tant au niveau de l’esthétique que de la solidité de la construction. Il est donc impératif de se fier aux indications sur l’emballage et de choisir le bon mortier.

Il ne faut pas non plus confondre les différents types de mortier (de pose, de rejointement, de renforcement…). Ils ont des fonctions différentes et ne sont pas interchangeables.

Laisser trop longtemps l’excédent de mortier après la pose de briques

Le mortier est très solide, et pour cause, c’est lui qui permet aux briques de tenir en place. Si l’excédent n’est pas enlevé dans l’heure suivant son application, il sera très difficile à enlever et il sera encore plus difficile de l’enlever en préservant l’esthétisme. L’idéal est d’enlever l’excédent de mortier immédiatement après la pose de la brique.

Laisser le mortier frais sans protection

Tant que le mortier n’est pas sec, il est impératif de protéger votre façade de la pluie. La fusion brique/mortier est dépendante de la teneur en eau. La pluie pourrait changer la quantité d’eau impliquée dans le processus et rendre la fusion plus fragile. Aussi, la pluie pourrait faire couler le mortier et en laisser une quantité insuffisante sur votre mur pour garantir la qualité de la structure.

Ne pas offrir de renforcement dans les zones de tensions

Les forces qui s’appliquent sur la structure de votre façade, et donc sur les briques, peuvent être inégales d’un endroit à l’autre. Ainsi, une fenêtre, qui provoque un changement soudain dans la structure de la façade, augmente la tension sur certaines briques qui auront alors besoin d’un mortier de renforcement ou de joints de dilatation. Les murs très longs (plus de douze mètres) ont aussi besoin d’une attention particulière quant à leur renforcement.

Ne pas gratter la maçonnerie

Si un joint doit être posé, il est important de gratter la maçonnerie alors qu’elle est encore fraîche. La profondeur doit être d’au minimum 1 centimètre et idéalement d’une fois et demie l’épaisseur du joint.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des