Le déménagement du Terminus met fin à l’incertitude

Le déménagement du Terminus met fin à l’incertitude
Le copropriétaire du dépanneur Beau-Soir et nouvel agent Orléans Express, Yan Chabot, en compagnie de l'opératrice du Terminus, Valérie Lapointe et du maire André Bellavance (Photo : www.lanouvelle.net)

Le Terminus de Victoriaville déménage en sortie de ville pour s’implanter dans les locaux du dépanneur Beau-soir/Pétro-Canada au 1475, boulevard Jutras. Les équipements seront transférés dans la nuit du 17 au 18 septembre. Et dès le matin du 18 septembre, les passagers pourront y prendre l’autobus. Le déménagement n’entraînera donc aucune interruption de services.

En conférence de presse, jeudi avant-midi (Photo www.lanouvelle.net)

Cette bonne nouvelle, le copropriétaire du dépanneur, Yan Chabot, l’a confirmée, jeudi avant-midi, aux côtés notamment de l’opératrice du Terminus, Valérie Lapointe, et du maire André Bellavance. Une bonne nouvelle parce qu’il s’en est fallu de peu pour que disparaisse le terminus. «Cette excellente nouvelle met fin à l’incertitude en lien avec la vente du bâtiment actuel. C’était dans l’air depuis longtemps que le Terminus de Victoriaville devrait se trouver un nouvel emplacement», a indiqué, d’entrée de jeu, Yan Chabot. «Il n’y a pas si longtemps, le service aurait pu disparaître, mais avec des pourparlers, de la recherche et le travail de tous les intervenants, on a pu tout mettre en œuvre pour assurer la continuité», a renchéri Valérie Lapointe.

«S’il y a des choses à améliorer, on demeure en étroite collaboration. C’est la collaboration, la discussion et la compréhension entre les parties qui ont permis de sauver le terminus», fait valoir Yan Chabot. En apprenant le nouvel emplacement, certaines personnes ont fait part de l’éloignement. «Mais quand on leur explique les raisons et tous les services offerts, cela fait la joie de tous», a précisé Mme Lapointe qui recherchait des locaux depuis un an et demi.

Avec l’aide de la Ville, différentes options ont été analysées. «Mais physiquement parlant, il n’y avait pas grand choix», a-t-elle noté, ajoutant même qu’un site au centre-ville a été examiné. Mais le propriétaire ne voulait pas d’autobus dans sa cour. Il y aussi que le dernier mot appartient à la compagnie d’autobus. «Les autobus, maintenant, ne veulent plus rentrer dans les villes. Lorsque survient un changement d’adresse, les compagnies s’installent en sortie de ville pour une plus grande facilité», a expliqué Valérie Lapointe qui demeure en place en se joignant à l’équipe de Yan Chabot pour permettre une transition harmonieuse et assurer la continuité des services aux citoyens.

En moyenne, le Terminus de Victoriaville accueille, chaque mois, de 1500 à 1600 passagers. Il permet aux usagers de voyager entre Victoriaville, Montréal, Québec et Sherbrooke. Reste que les dirigeants du Terminus demeurent ouverts aux améliorations. «Nous analyserons ce qu’il est possible de faire avec les différents partenaires pour bonifier et faciliter les déplacements. On regardera la meilleure façon d’améliorer les services», a fait savoir Yan Chabot.

En plus du transport des personnes, le Terminus maintient le service de messagerie. «De nombreuses entreprises se fient sur nous pour le transport des colis. C’est une part importante pour nous», a confié Valérie Lapointe. La compagnie Orléans Express se réjouit de la nouvelle. Dans un mot écrit, lu par Mme Lapointe, la coordonnatrice aux agences chez Orléans Express, Marie-Ève Brunet, souligne sa satisfaction «d’assurer la continuité du transport interurbain et de messagerie dans la ville de Victoriaville», tout en signalant que Yan Chabot possède «un sens très développé du service à la clientèle» lui permettant de réponde aux besoins des passagers.

Le déménagement des équipements dans le dépanneur se fera dans la nuit du 17 au 18 septembre. (Photo www.lanouvelle.net)

Des services

Tous les services actuels offerts par le Terminus de Victoriaville sont maintenus. «Les usagers disposeront même de plus de commodités avec un service de restauration avec des mets préparés sur place, sans compter l’offre du dépanneur», a indiqué Yan Chabot. Des tables permettront aux gens en attente de s’asseoir. Il leur sera possible aussi de profiter de certaines tables du restaurant Tim Hortons, le voisin. En saison estivale, les intéressés pourront profiter de la terrasse.

La Ville de Victoriaville, a rappelé le maire André Bellavance, partageait le même souci évoqué par Valérie Lapointe et Yan Chabot de conserver le service d’autobus pour les Victoriavillois. «Pour nous, c’était une priorité. Bien qu’il s’agisse d’une affaire entre des entreprises privées, nous étions partie prenante de l’exercice pour nous assurer que la compagnie continue de desservir notre secteur. On a eu des rencontres avec Orléans Express pour lui démontrer l’importance du service à Victoriaville», a exprimé le maire André Bellavance.

Rappelant aussi la récente subvention obtenue pour l’élaboration de l’application Arrive en ville, le maire a soutenu que la Ville, qui connaît bien les enjeux et défis des gens concernant les déplacements, allait «redoubler d’efforts pour faire en sorte que les gens aient de plus en plus accès à des transports collectifs à Victoriaville. «On va travailler avec Yan et Valérie», a-t-il conclu.

 

Partager cet article

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Martin ParenteauJean-PaulFrançoisLouisrJosée Beauchesne Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Josée Beauchesne
Invité
Josée Beauchesne

Pour moi ca signifie que je devrai prendre un taxi pour me rendre au terminus et au autre pour revenir a la maison. Couts supplémentaires d’au moins $25.00. Mauvaise location

François
Invité
François

Trop a l’extérieur de la ville,la fin dans moins d’un an… désolé

Jean-Paul
Invité
Jean-Paul

Mais non pas $25.00. Abonnez-vous à TaxiBus et prenez le TaxiBus à la borne numérotée à quelques pas de chez-vous et TaxiBus vous déposera devant la porte du terminus pour un prix fixe d’environ $5.00. Puis même opération inversée au retour. Vous pourrez appeler le TaxiBus de votre cellulaire depuis votre autobus pour lui fixer une heure de retour.

Louisr
Invité
Louisr

Je suis contente que Victoriaville garde un service d’autobus . Mon fils demeure a Montréal et c est s n moyen de transport pour venir nous voir . Peut importe l’emplacement il y a Taxibus pour ceux qui en ont besoin a faible coût .

Martin Parenteau
Invité
Martin Parenteau

L’éloignement du terminus est un problème majeur. À une époque (maintenant lointaine), je sortais du terminus en plein coeur de la ville et me rendait à pied à ma destination. Maintenant, il faudra utiliser TaxiBus ou payer un prix de taxi exorbitant. Je n’habite pas à Victoriaville mais j’y vais occasionnellement. L’utilisation de TaxiBus ne me semble pas la panacée dont on parle dans les autres commentaires. De ce que je vois, le service se fait aux heures le samedi (à mon arrivée) et il n’est pas disponible le dimanche soir (pour le retour). Sans parler du temps que je… Read more »