Plessisville a accueilli le premier tournoi provincial d’Ultimate frisbee pour ados

Par Caroline Lepage
Plessisville a accueilli le premier tournoi provincial d’Ultimate frisbee pour ados
Huit équipes de jeunes de 13 à 15 ans provenant de plusieurs coins du Québec ont permis la tenue du premier tournoi des régions, à Plessisville. (Photo : www.lanouvelle.net)

Plessisville a été l’hôte du premier tournoi provincial d’Ultimate frisbee chez les jeunes de 13 à 15 ans qui pourrait permettre d’intégrer cette discipline aux Jeux du Québec.

La 5e Coupe de l’Érable s’est déroulée avec succès, les 10 et 11 août, au parc sportif de la polyvalente La Samare, à Plessisville.

L’équipe de la Capitale Nationale a remporté le tournoi des régions, qui regroupe des joueurs de 13 à 15 ans. L’équipe de l’Estrie a remporté la deuxième position alors que celle de l’Abitibi a créé la surprise en finissant troisième parmi les huit équipes.

«C’est une première. On vraiment fier de ça», communique Guillaume Proulx-Goulet, directeur général de la Fédération québécoise Ultimate.

Le président de la L’Association Ultimate Frisbee de Plessisville, Patrick Lemieux, et le directeur général de la Fédération québécoise Ultimate, Guillaume Proulx-Goulet, accompagné de son petit Jules, sont fiers de voir progresser cette discipline au Québec. (Photo www.lanouvelle.net)

La FQU souhaite intégrer cette discipline aux Jeux du Québec de 2024 et ce tournoi des régions documentera le dossier de candidature qui devrait être soumis d’ici environ un an.

«On a pu prouver à nous-mêmes et à Sports Québec qu’on est capable», souligne M. Proulx-Goulet.

L’Association Ultimate Frisbee de Plessisville ne compte pas encore suffisamment de jeunes de 13 à 15 ans pour former une équipe centricoise.

«On est en recrutement», indique le président, Patrick Lemieux.

Plusieurs autres compétitions, comme celle des équipes U19, regroupant des jeunes de 16 à 19 ans, avaient lieu durant la fin de semaine. Les formations adultes ont également pu s’affronter, alors que des équipes provenant de quatre entreprises ont vécu leur initiation.

«On a fait des petites cliniques et on a expliqué les règlements» ajoute celui qui enseigne l’éducation physique au primaire.

Sport en progression

L’ultimate frisbee est un sport collectif utilisant un disque opposant deux équipes qui marquent des points en progressant sur un terrain par des passes successives vers la zone d’en-but adverse et d’y rattraper le disque.

«C’est un sport très cardio et très technique. Il faut maîtriser les lancers de disque. Il faut faire des sauts et des plongeons pour attraper le disque. C’est assez spectaculaire», commente M. Lemieux.

Ce dernier a découvert l’Ultimate frisbee durant ses études à l’Université de Sherbrooke. Cette discipline se pratique au Québec depuis 15 à 20 ans. Il s’agit d’un sport mixte et l’une de ses particularités est qu’il n’y a pas d’arbitre, car ce rôle est assumé par tous les joueurs.

«Ça amène de belles valeurs et un esprit sportif», évalue le président.

Selon M. Proulx-Goulet, la FQU compte environ 10 000 membres, dont près de 2000 juniors.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des