Machinex : la construction du centre des technologies va bon train

communiqué
Machinex : la construction du centre des technologies va bon train
Pierre Paré, président-directeur général du Groupe Machinex en compagnie de son fils Jean-Michel Paré, chargé de projet de la construction du centre des technologies. (Photo : gracieuseté)

L’entreprise Machinex a débuté, il y a près de deux mois, la construction d’une nouvelle bâtisse sur la rue Méthot dans le parc industriel de Plessisville qui portera le nom de Centre des technologies. Il s’agit d’un investissement de l’ordre de 2,5 millions $.

Baptisé ainsi pour sa vocation particulière, ce nouveau bâtiment abritera la fabrication d’équipements à la fine pointe dont des lecteurs optiques et des robots trieurs.

On y retrouvera également les bureaux des départements de recherche et développement et de la haute technologie, ainsi que les contrôles électriques. Dans le but de soutenir les travaux des équipes de recherche et développement, deux laboratoires de tests y seront aménagés.

La construction a été pensée avec une vision moderne et un respect de l’environnement; des murs solaires ont été incorporés au design et un système de ventilation avec récupération de chaleur provenant des compresseurs servira, entre autres, à chauffer l’usine.

Les bureaux, au design contemporain, comprendront une aire commune de détente pour les pauses des employés et des activités sociales ralliant les équipes de travail.

Forte croissance

Le président-directeur général du Groupe Machinex, Pierre Paré, commente sur la construction du nouveau centre : «La nécessité de cette bâtisse supplémentaire dans notre campus était devenue impérative dû à la forte croissance de Machinex et nous anticipons que cette progression continuera dans les prochaines années.»

Afin de livrer dans les temps les équipements et les projets de son carnet de commande bien rempli, l’entreprise a procédé à une embauche massive dans la dernière année. Plusieurs nouveaux employés se sont donc joints à l’équipe. D’ailleurs, Machinex est toujours à recherche de nouveaux talents et continue d’embaucher.

«En plus de devoir loger ces nouveaux employés, la forte demande du marché pour les lecteurs optiques a fait en sorte que nous devions agrandir notre superficie de production pour ce type d’équipements», d’ajouter M. Paré.

Machinex compte plusieurs bâtisses en agglomération dans le parc industriel de Plessisville, totalisant 25 acres de terrain et 150 000 pieds carrés en bâtiments. Toutes les opérations de la compagnie s’y retrouvent; du siège social à la fabrication des équipements.

L’entreprise compte des bureaux de vente et de service à Toronto, Vancouver, High Point (Caroline du Nord, États-Unis) et un près de Manchester en Angleterre.

Soulignons que l’entreprise Machinex fêtera ses 50 ans en 2020. De ses débuts dans la fabrication d’équipements agricoles à leader mondial dans la conception de centres de tri, l’entreprise trace un parcours inspirant avec une vision tournée vers l’avenir tel que le stipule sa mission qui est de créer des solutions pour un avenir plus responsable.

À propos de Machinex

Au début des années 1980, Machinex devient la première entreprise canadienne à concevoir des équipements destinés aux centres de tri de matières résiduelles. Elle se positionne rapidement en tant que sommité dans la conception et la fabrication de systèmes de tri de qualité.

Aujourd’hui, Machinex demeure toujours une entreprise de premier plan sur la scène internationale, développant les technologies de tri, de gestion des déchets et de recyclage à la fine pointe. Au fil des ans, les experts de Machinex ont conçu et installé plus de 350 systèmes clé en main en association avec des gestionnaires de matières résiduelles les plus importants au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie.

Pour en savoir plus à propos de Machinex, il suffit de visiter le www.machinextechnologies.com

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des