Quatre cadets policiers en action dans la région

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Quatre cadets policiers en action dans la région
Dans l'ordre, les cadets policiers Kamille Leclerc, Gabrielle Leblanc, Maude Couture et Marc-Olivier Martel, supervisés par l'agent Nicolas Houle, au centre. (Photo : lanouvelle.net)

Cette année, la Sûreté du Québec peut compter, dans la région, sur quatre cadets policiers plutôt que deux, comme c’était le cas ces dernières années.

Puisque la Ville de Victoriaville participe au programme avec une contribution de 10 000 $, les deux cadets des dernières années, même s’ils participaient à certaines activités ailleurs, effectuaient leur travail principalement à Victo.

Les deux cadets additionnels, cette année, relèvent du Centre de services MRC (Arthabaska-Érable), de sorte qu’ils sillonneront le territoire un peu partout dans les deux MRC.

L’agent Nicolas Houle, le successeur au policier retraité Guy Désilets, s’occupe désormais des relations avec la communauté et agit comme superviseur des cadets qui ont été présentés, mardi soir, à la réunion du Comité de la sécurité publique (CSP) de la MRC d’Arthabaska tenue à la caserne de Warwick en présence notamment du maire Diego Scalzo et de celui de Tingwick, Réal Fortin.

La cohorte 2019 des cadets policiers a été présentée, mardi soir, à la réunion du CSP de la MRC d’Arthabaska. (Photo lanouvelle.net)

Deux des cadets, Marc-Olivier Martel et Gabrielle Leblanc, proviennent de Chesterville. Le jeune homme a agi comme cadet l’an dernier dans la région de Thetford Mines. Il a complété sa formation à l’École nationale de police de Nicolet et  se trouve en processus d’embauche.

Gabrielle Leblanc en est à sa troisième année en techniques policières.

Maude Couture de Kingsey Falls, pour sa part,  a terminé sa formation collégiale. Elle attend son entrée à Nicolet. Elle en sera à sa deuxième année comme cadette après avoir œuvré à Richmond l’été dernier.

Il s’agira aussi d’une deuxième expérience comme cadette pour Kamille Leclerc de Drummondville qui, elle aussi, attend de faire son entrée à l’École nationale de police du Québec.

L’agent Nicolas Houle a rappelé le rôle des cadets policiers qui consiste notamment à assurer une présence et une surveillance à pied ou à vélo, notamment dans les quartiers et les parcs, à participer à des programmes de prévention et de relations communautaires, à répondre aux demandes de renseignements simples des citoyens, à effectuer des activités de surveillance et de prévention lors d’événements pacifiques et à participer à des activités de promotion de la Sûreté.

Les cadets Marc-Olivier Martel et Maude Couture, de leur côté, se voient confier certaines responsabilités puisqu’ils seront à l’œuvre pour le Centre de services MRC. Ainsi, ils auront à informer les citoyens sur les questions liées aux lois sur le cannabis et sur l’enregistrement des armes à feu. «On souhaite les amener aussi à rencontrer et à sensibiliser les jeunes à la question du cannabis dans les maisons de jeunes et dans les groupes Partenaires 12-18, notamment», a confié Cédrick Brunelle, directeur du Centre de services MRC (Arthabaska-Érable).

Ces cadets sont entrés en poste aujourd’hui (mardi) tandis que les deux autres sont actifs depuis le début de juin.

La population constatera leur présence pour certains jusqu’à la mi-août et pour d’autres jusqu’à la fête du Travail.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des