Le 7e choix des Tigres convoité

Par Matthew Vachon
Le 7e choix des Tigres convoité
Kevin Cloutier (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

À l’approche du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les dirigeants des Tigres de Victoriaville ont fait leurs devoirs et ils en sont maintenant à peser le pour et le contre de différents scénarios qui se présentent à eux.

Possédant notamment les 7e, 17e et 25e sélections, les Tigres seront fort occupés. Le directeur général Kevin Cloutier est d’ailleurs fortement courtisé par les différentes formations du circuit Courteau pour son 7e choix au total. Avec la menace des rangs collégiaux américains qui est brandie par plusieurs hockeyeurs de haut niveau cette année, il faut comprendre que la direction des Tigres a tout intérêt à bien manœuvrer afin de s’assurer du meilleur retour possible pour cette sélection, que ce soit en repêchant le hockeyeur le plus talentueux à leurs yeux ou en accomplissant un échange pour reculer de quelques échelons et ainsi maximiser la valeur dudit choix. «Nous sommes prêts pour le repêchage. En compagnie de mon recruteur-chef Gilles Tremblay, nous avons parcouru le Québec pour faire des entrevues avec des joueurs ciblés. Il reste quelques gars à voir avant le repêchage (notamment ceux des Maritimes). La liste est prête. Ce sera un repêchage important pour l’organisation. Nous continuons de regarder plusieurs scénarios, car mon 7e choix fait l’envie de plusieurs équipes en ce moment. Il y a des offres sur la table, mais nous ne sommes pas pressés. Il y a d’excellents joueurs disponibles cette année», a fait valoir le DG des Félins.

Une première depuis son arrivée en poste

Pour la toute première fois depuis qu’il a accepté le rôle de directeur général des Tigres, Cloutier et sa bande monteront sur l’estrade pour annoncer une sélection de premier tour. Ayant à choisir pour le moment à trois reprises dans le top 25, le recrutement et la préparation ont donc été quelque peu modifiés cette année dans le camp des Tigres. «Comparativement à l’an passé, où nous repêchions en fin de 3e ronde, il y avait une préparation, mais c’était moins pointu que présentement. Là, il faut savoir qui viendra dans la ligue et qui joue le jeu pour choisir son équipe. En fin de 3e tour, il n’y a pas de jeunes qui jouent le jeu. Nous avons repêché le meilleur joueur disponible à ce rang l’an passé, soit Conor Frenette. Cette fois, en ayant deux choix de premier tour et avec toutes les rumeurs qu’on entend, ça fait que le travail est beaucoup plus ardu. C’est important de se tenir renseigné.»

Cette fameuse menace de la NCAA change donc évidemment l’approche adoptée par Cloutier. Certes, les autorités de la ligue ont mis en place une règle qui permet à une équipe de récupérer le même choix de premier tour qui lui avait permis de repêcher un joueur qui ne s’est finalement pas présenté, mais les clubs préfèrent encore en choisir un qui se joindra à la formation de son plein gré. «À la base, nous voulons des gars qui veulent venir dans notre équipe. C’est avec de tels joueurs que tu peux avoir du succès. D’un autre côté, avec ce qui s’est passé l’an dernier (les joueurs qui menaçaient d’aller aux États-Unis sont pratiquement tous venus dans la LHJMQ), ça porte à réflexion. Il faut donc repêcher à son rang un joueur que nous avions ciblé à ce moment et non un que nous aurons devancé. Ce qui est clair dans ma tête pour le 7e rang, si ce choix n’est pas échangé, c’est que nous allons prendre le meilleur joueur disponible. Je ne laisserai pas passer un gars que j’ai classé dans les cinq premiers s’il glisse jusqu’à notre rang de sélection.»

Advenant le cas que les Tigres mettent la main sur un patineur qui ne se présente pas, ils seront assurés du 7e choix en 2020. Cela leur donnerait donc trois choix de premier tour lors de cette séance.

Un repêchage riche en rebondissements?

Avec tous ces fameux bruits de coulisses entendus à gauche et à droite, cela fait en sorte que l’encan 2019 du junior majeur québécois semble hautement difficile à prédire, tant du côté des sélections que des transactions.

«C’est un repêchage qui s’annonce très imprévisible, car il n’y a pas d’Alexis Lafrenière. Même au premier rang, il y a énormément de rumeurs qui circulent quant à l’identité du premier choix. À partir du moment où les Sea Dogs (détenteur du premier choix) feront leur sélection, il pourrait y avoir bien des surprises par la suite. Il y a aussi une grande profondeur dans cet encan. Tu peux donc repêcher de bons joueurs, peu importe le rang où tu te trouves. Les sept ou huit premiers sont dans une autre classe, mais ensuite, plusieurs peuvent se démarquer. Ce sera très intéressant et rempli de surprises», a avancé le grand manitou des Tigres.

Parmi les noms les plus en vue qui laissent entendre qu’ils poursuivront leur carrière du côté des États-Unis, il faut mentionner ceux de Peter Reynolds, Zachary Bolduc, Guillaume Richard, Zach Dean, Jacob Guévin ou encore Ryan Greene.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des