Gala Méritas FP : «Tous les rêves peuvent être réalisés…»

Gala Méritas FP : «Tous les rêves peuvent être réalisés…»
La directrice des centres de formation professionnelle, Isabelle Cantin et Annabelle Boisvert-Belleau, l'une des récipiendaires du prix d'Excellence (Photo : www.lanouvelle. net)

La persévérance, la détermination, le travail des élèves, c’est tout ça que célébrait, mercredi après-midi, le Gala Méritas 2019 de la formation professionnelle des divers établissements de la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF).

Un gala tenu à l’auditorium de l’École secondaire Le boisé, placé sous le thème Tapis rouge et au cours duquel plus d’une vingtaine de prix ont été décernés. Il regroupait les élèves des différents programmes offerts dans les centres de formation professionnelle Le Trécarré, Vision 20 20, André-Morissette, de même qu’au Centre intégré de formation et d’innovation technologique (CIFIT).

La présidente de la CSBF, Paulette S. Rancourt a exprimé sa fierté et parlé de rêves. (Photo lanouvelle.net)

D’entrée de jeu, les animatrices Jacynthe Goulet et Marie Marchand ont invité la présidente de la CSBF, Paulette S. Rancourt, à prendre la parole. Pour la présidente, il s’agissait d’une journée remplie de fierté. «Fierté devant tout ce que vous accomplissez, de ce que vous avez accompli et de ce que vous allez continuer de faire. Fierté aussi devant tout le travail que des gens ont consacré pour vous», a-t-elle exprimé, avant de parler aussi d’une journée du respect des différences. «Parce que nous ne sommes pas tous arrivés au même endroit par le même chemin, a-t-elle souligné. Vous avez peut-être changé d’option, vous avez peut-être été hésitants, mais vous avez persévéré. Peu importe le chemin que vous avez emprunté, vous êtes rendus à un tel succès.»

La présidente de la CSBF a aussi invité les jeunes à ne pas hésiter à travailler à la concrétisation de leurs rêves. «Un dicton veut que tous les rêves puissent être réalisés à la condition de les poursuivre. Poursuivez-les, ces rêves, et soyez des ambassadeurs de la formation professionnelle», a conclu Mme Rancourt.

La directrice de tous les centres de formation professionnelle, Isabelle Cantin, a aussi plaidé en ce sens puisque, tout comme le marché du travail qui peine à trouver de la main-d’œuvre, la formation professionnelle fait aussi face au défi du recrutement d’élèves. «Vous êtes notre meilleure publicité, a-t-elle lancé aux jeunes. Le bouche-à-oreille, c’est ce qui est le plus payant pour les inscriptions.» Une promotion «Invite un ami» a d’ailleurs été élaborée.

Isabelle Cantin (Photo lanouvelle.net)

Avant que ne commence la remise des honneurs, Isabelle Cantin a certes salué les nommés et les lauréats qui se retrouveront sous les projecteurs, mais aussi tous ceux et celles qui demeureront dans l’ombre. «Vous êtes aussi des gagnants. Vous avez choisi la formation professionnelle, un parcours gagnant qui mène à l’emploi, a-t-elle indiqué. Et vous êtes des gagnants parce que, pour plusieurs, vous avez fait preuve de courage, vous avez mis une autre vie de côté pour vous offrir celle-ci. Bravo! Vous êtes des gagnants.»

À l’honneur

Le Gala 2019 a pris fin avec la remise des prix d’Excellence et de la Persévérance.

Le prix Excellence revient aux élèves qui ne connaissent que des succès. Bon nombre d’élèves l’auraient mérité, a-t-on dit. Ainsi, un tirage au sort a été effectué et la chance a souri à Annabelle Boisvert-Belleau et à Julie Vallée.

Les récipiendaires du prix de la Persévérance (Photo lanouvelle.net)

Le prix de la Persévérance est allé à plus d’une vingtaine d’élèves, un par programme de formation.

Par ailleurs, en «électromécanique», Philippe Grégoire a remporté la palme.

Dans le programme  double DEP «électromécanique et mécanique industrielle», selon les groupes, les lauréats ont été Daniel Watson, Alexandre Giguère et Marcel Ouellet.

Pour sa part, Annabel Boutin-Vachon a mis la main sur le titre en «coiffure». Raphaël Bergeron a fait de même en «plâtrage». Même scénario pour Ali Kemal Soysuren en «réfrigération».

Anthony Brunelle et Alexandre Sarazin, quant à eux, ont été honorés en «mécanique automobile».

Les honneurs en «vente-conseil» et en «représentation» ont été remis respectivement à Tristan Lefebvre et Tristan Dupuis.

De leur côté, Cendrine Lévesque, Roxanne Vigneault et Kathy St-James ont eu droit aux hommages respectivement en «esthétique», «comptabilité» et «secrétariat».

Zachary Valois a été honoré en «cuisine» et Jean-Nicolas Ramsay en «soudage-montage», tandis que Mathieu Pépin et Michaël Vancappel ont mérité les prix en «plomberie-chauffage».

Andréanne Mercier-Lampron et Émilie Gélinas ont vu leurs efforts récompensés dans le programme «Assistance à la personne en établissement de santé» tout comme Grégory Julio Desbonnes et Guillaume Couture en «santé, assistance et soins infirmiers».

Enfin, l’honneur en «charpenterie-menuiserie» est allé à Nico Lalancette.

Les lauréats se sont donc illustrés et distingués en fonction de certains critères : l’autonomie, les attitudes professionnelles et l’implication dans la formation.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des