La Société d’histoire de Plessisville, un témoignage de notre vie!

Photo de Carol Isabel
Par Carol Isabel
La Société d’histoire de Plessisville, un témoignage de notre vie!
La Société d'histoire de Plessisville fait la promotion de sa communauté depuis un peu plus de 25 ans. Sur la photo, Benoît Cloutier et Micheline Comtois du conseil d'administration et bénévoles à leurs heures. (Photo : www.lanouvelle.net)

Depuis plus de 25 ans maintenant, la Société d’histoire de Plessisville (SHP) rend accessible au public toutes les archives écrites, photographiques et sonores qu’elle a recueillies et qui se rapportent à l’histoire de notre ville.

Chaque mardi après-midi, ils sont encore une dizaine de bénévoles à se réunir dans le local du deuxième étage à la bibliothèque Linette-Jutras-Laperle à procéder à l’inventaire, la classification et la numérisation sur système informatique des milliers de documents qui dorment toujours.

C’est également à ce moment que le local est aussi accessible aux gens qui désirent consulter les archives ou entreprendre des recherches concernant leur généalogie.

Micheline Comtois agit à titre de présidente du conseil d’administration de la SHP depuis deux ans. «Ce que nous souhaiterions, c’est de pouvoir compter sur une ressource permanente pour nous aider. La tâche est colossale. Juste l’an dernier, nous avons traité plus de 8000 photos grâce à l’embauche d’une technicienne en histoire dans le cadre du projet BANQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec) qui elle-même a eu besoin du support des bénévoles pour faire son travail.»

Benoît Cloutier est d’ailleurs un bénévole de la première heure. Ce retraité du CLSC de l’Érable n’est pas un historien, comme il se plaît à la dire, mais plutôt un amant d’histoire. Il a consacré de nombreuses heures, en compagnie de son épouse, à la conservation et la mise en valeur de notre patrimoine. Lui-même se faisant vieillissant, il est évidemment d’accord que tôt ou tard l’organisme sans but lucratif aura besoin de soutien afin de poursuivre sa mission éducationnelle et de promotion de notre histoire.

Au cours de la dernière année, c’est près de 7000 $ qui ont été investis pour doter la SHP de nouveaux équipements (ordinateur, portable, scanner) et mobilier de bureau. L’organisme a également été actif en participant à diverses expositions mettant en vedette notre patrimoine religieux en plus de réaliser son projet vidéo «Mémoire vivante» qui donne la parole à des pionniers de la communauté. Ce projet sera d’ailleurs reconduit en 2019 grâce à l’aide financière de la Ville.

Si l’organisme n’a pas fêté comme tel ses 25 ans en 2018 mis à part avoir réuni quelques souvenirs à travers quelques albums, l’événement a quand même été souligné en février dernier à l’occasion des soirées Les Contes de L’Érable tenues au Carrefour de L’Érable, une production locale réalisée dans le cadre du projet artistique Maires et merveilles. C’est à ce moment que les gens ont eu l’occasion de goûter au gâteau d’anniversaire du 25e.

Notons que la SHP compte aussi plus de 650 abonnés sur sa page Facebook. La présidente du conseil d’administration invite d’ailleurs les gens à venir la consulter.

Pour ce qui est de 2019, outre la reconduction du projet vidéo «Mémoire vivante», les bénévoles de la SHP vont poursuivre leur travail pour inventorier tout le matériel en entreposage. «Et notre porte est toujours ouverte aux bénévoles», souligne Mme Comtois.

Outre les archives (documents et photos), la SHP dispose aussi de meubles antiques de la Maison Cormier et de divers vêtements et objets religieux qui lui ont également été confiés et que les gens peuvent venir admirer.

Mercédez Beauchesne, Laurent Dubois et Jacques Vallée sont les membres fondateurs de l’organisme qui a vu le jour le 11 mai 1993.

Enfin, notons que l’assemblée générale annuelle de l’organisme se tiendra le mardi 26 mars prochain à compter de 19 h à son local du deuxième étage de la bibliothèque.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des