Les élus municipaux invités à poser des gestes pour la réussite éducative

Communiqué
Les élus municipaux invités à poser des gestes pour la réussite éducative
Laurent Duvernay-Tardif, porte-parole des JPS, Alexandre Cusson, maire de la Ville de Drummondville et président de l’UMQ, Alain Desruisseaux et Caroline Dion de la TRECQ et des membres du premier Conseil jeunesse de la MRC d’Arthabaska (Photo : Véronique Saint-Amand)

À l’occasion des Journées de la persévérance scolaire (JPS) qui se déroulent du 11 au 15 février, la Table régionale de l’éducation Centre-du-Québec (TRECQ) accueillait à Drummondville le porte-parole des JPS, Laurent Duvernay-Tardif.

Le sportif émérite et universitaire accompli représente sans aucun doute un modèle de persévérance pour les jeunes, mais aussi, pour l’ensemble de la population. Le maire de Drummondville et président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson a tenu à joindre sa voix à la sienne pour lancer un message de mobilisation aux élus municipaux du Québec. Leur but : les inciter à poser des gestes concrets pour la réussite éducative.

«Le milieu de l’éducation a bien sûr son rôle à jouer, mais l’écosystème des jeunes et moins jeunes peut faire toute la différence», mentionne le footballeur professionnel et diplômé en médecine, Laurent Duvernay-Tardif. Les municipalités peuvent agir concrètement et avoir une influence sur la persévérance scolaire. «Par exemple, une municipalité qui aménage des espaces verts, qui offre des installations sportives accessibles à la population, l’accès à des activités de lecture à la bibliothèque : ce sont toutes des mesures qui peuvent faire une différence dans la réussite éducative des jeunes. J’en profite d’ailleurs pour remercier les municipalités pour toutes ces initiatives qu’elles mettent de l’avant et les encourager à poursuivre leurs actions», ajoute le porte-parole des JPS.

C’est d’ailleurs ce message que le président de l’UMQ, Alexandre Cusson, a livré aux élus. «Par notre pouvoir décisionnel et notre vision du développement, nous avons la possibilité d’être des facilitateurs pour la relève en lui offrant un environnement favorable à sa réussite. En tant qu’élu, nous devons garder ce rôle en tête lors du développement de projets pour nos communautés et lors de chaque prise de décision. Nous pouvons faire une réelle différence pour les jeunes et moins jeunes», mentionne Alexandre Cusson.

«Les parents doivent encourager leur enfant et le soutenir dans les périodes difficiles. Les employeurs doivent pour leur part éviter de surcharger leurs employés-étudiants et surtout, les laisser compléter leur parcours avant de les embaucher à temps plein», mentionne le président de la TRECQ Alain Desruisseaux. «En période de rareté de main-d’oeuvre, il importe d’agir afin que le plus grand nombre de personnes atteigne une diplomation, peu importe le niveau. C’est un enjeu important si l’on veut compter sur une relève qualifiée. C’est notre future main-d’oeuvre, ce sont nos citoyens de demain, ajoute M. Desruisseaux.

«Les Journées de la persévérance scolaire, c’est une semaine de rassemblements et de célébrations pour souligner l’importance de soutenir la réussite éducative. Au-delà de l’événement, ces gestes doivent se poursuivre tout au long de l’année», rappelle le porte-parole des JPS Laurent Duvernay-Tardif.

À propos des Journées de la persévérance scolaire

Depuis maintenant 14 ans, le Québec se mobilise pour la réussite éducative des jeunes dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS). Elles sont célébrées chaque année au Québec durant la 3e semaine du mois de février. Portées par les Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative, ces journées de campagne nationale visent à rappeler aux élus nationaux et municipaux, aux organismes, aux employeurs, aux parents et à l’ensemble des acteurs de l’éducation, de la santé et de la petite enfance qu’ils ont un rôle indispensable à jouer dans la persévérance scolaire des jeunes.

À propos de la TRECQ

Depuis près de 20 ans, la Table régionale de l’éducation Centre-du-Québec (TRECQ) contribue au développement socioéconomique de la région. Composée de représentants du milieu de l’éducation (commissions scolaires, cégeps, université et établissements privés), la TRECQ, collabore avec des partenaires et les mobilise en mettant en oeuvre des projets répondant aux besoins de formation et de réussite éducative. Elle veille à mener à la diplomation le plus grand nombre de personnes possible par l’entremise de formations préparatoires au travail et de diplômes du secondaire, professionnel, collégial et universitaire.

À propos de Laurent Duvernay-Tardif

Talentueux joueur de football professionnel et détenteur d’un doctorat en médecine de l’Université McGill, Laurent Duvernay-Tardif est un passionné qui a constamment su persévérer pour atteindre les buts qu’il s’est fixés. Sa riche expérience lui a permis de constater que la somme des gestes posés à l’égard d’un jeune l’aide à persévérer dans son parcours éducatif tout au long de sa vie. C’est d’ailleurs pour agir concrètement pour la persévérance scolaire qu’en 2016, il crée la Fondation Laurent Duvernay-Tardif. Sa mission est de promouvoir l’équilibre entre les sports, les arts et les études auprès des jeunes. En effet, la pratique d’activités physiques et la valorisation de la créativité sont des facteurs fondamentaux au développement des jeunes et des atouts de taille pour leur réussite éducative.

Exemples d’initiatives municipales favorisant la persévérance scolaire

MRC de L’Érable

  • Bonification du service de transport collectif donnant accès au Cégep de Victoriaville. Cette initiative facilite le transport des étudiants vers l’établissement collégial.
  • Lors d’une réunion du Conseil, les élus de la Municipalité de Sainte-Sophie-d’Halifax ont félicité les adolescents impliqués bénévolement dans l’organisation de leurs loisirs.
  • La Municipalité de Laurierville inclut des suggestions de lecture pour les jeunes dans la chronique «Bibliothèque» de son bulletin d’information municipal.

MRC d’Arthabaska

  • Toutes les municipalités de la MRC se sont dotées d’une boite à livres.
  • La Ville de Victoriaville accueille cette année un stagiaire à son service juridique.
  • La Municipalité de Sainte-Clotilde-de-Horton soutient ses organismes par le biais d’une politique de reconnaissance qui leur permet de bénéficier de divers services municipaux gratuitement.

MRC de Drummond

  • La Ville de Drummondville a développé un partenariat avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) afin de permettre l’avènement d’un nouveau Campus universitaire sur son territoire. Elle a pris en charge l’achat du terrain et la construction du Campus de Drummondville et loue les infrastructures à l’UQTR sur une période de 25 ans.
  • La Ville de Drummondville a entrepris multitude d’actions de revitalisation de son quartier Saint-Joseph dans le but de mieux répondre aux besoins des résidents.
  • La Municipalité de Saint-Bonaventure réaménage son petit parc des écoliers afin d’en faire un parc intergénérationnel.

MRC de Nicolet-Yamaska

  • La Municipalité de Baie-du-Febvre, en collaboration avec d’autres partenaires, soutient financièrement l’achat d’équipements pour le programme sportif Triathlon-Études de l‘École Paradis. Ce projet favorise la motivation scolaire des élèves.
  • Dans le temps des fêtes, la Ville de Nicolet a lancé le concours d’écriture «Le Noël de Denis Colette». Elle a invité les jeunes de 8 à 12 ans à participer à l’initiative. Lors de son arrivée, le père Noël a remis aux enfants un cahier d’histoires, de jeux et de coloriage dont le contenu était issu du concours d’écriture.
  • Une entente entre la Municipalité de Saint-Léonard-d’Aston et la Commission scolaire de la Riveraine permet un accès privilégié au Centre Richard-Lebeau (aréna). L’école secondaire La Découverte peut ainsi offrir le programme Ligue hockey préparatoire scolaire. Cette ligue permet aux jeunes hockeyeurs d’évoluer dans un milieu compétitif tout en gardant comme objectif principal leur réussite éducative.

MRC de Bécancour

  • Le projet Terre des jeunes permet à des jeunes de la MRC d’échanger avec les élus sur leurs besoins, leur vision et la place qu’ils souhaitent prendre dans la communauté.
  • La Municipalité de Sainte-Françoise met à la disposition de la communauté une cuisine entièrement équipée et fait la promotion du site SOS cuisine.
  • La Ville de Bécancour organise un camp de jour pendant la semaine de relâche scolaire. Elle offre des activités pour s’initier à la chimie, l’archéologie, la géologie, la biologie et à l’astronomie.

Cette liste n’est pas exhaustive. Plusieurs autres initiatives municipales et en collaboration avec des partenaires du milieu ont été réalisées dans chacune des MRC du Centre-du-Québec.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des