Warwick : duplex ravagé par un incendie

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Warwick :  duplex ravagé par un incendie
Le feu a éclaté vers 14 h 15. (Photo : François Côté)

En plein après-midi, mardi, un important incendie a éclaté dans un duplex de la rue Gingras à Warwick. Les assureurs pourraient bien le déclarer perte totale.

Les pompiers du Service de protection contre les incendies de la Ville de Warwick ont été alertés vers 14 h 20. «La propriétaire, qui habite le logement du rez-de-chaussée, a senti une odeur de fumée. Peu après, elle a constaté la présence de fumée dans un coin de mur. Elle a alors donné l’alerte», a relaté le directeur du service de sécurité incendie, Mathieu Grenier.

(Photo www.lanouvelle.net)

La propriétaire a eu tôt fait aussi d’alerter sa locataire à l’étage qui a rapidement évacué sa demeure.

En quittant la caserne, le directeur Grenier n’a pas manqué d’apercevoir un imposant panache de fumée noire. «À notre arrivée, toute cette fumée noire s’échappait du toit», a-t-il noté.

L’alarme générale a été sonnée, de sorte que 20 pompiers warwickois ont répondu à l’appel. Le chef pompier a aussi requis, en entraide, six pompiers et un officier de Kingsey Falls avec leur camion-échelle pour aider au combat contre l’élément destructeur.

Le temps froid n’a pas facilité le travail des sapeurs. «II nous a fallu, en raison du gel, trois fois plus d’équipements», a précisé Mathieu Grenier.

Au total, près d’une trentaine de pompiers de deux services ont été mobilisés. (Photo François Côté)

Par ailleurs, deux pompiers ont été blessés durant l’intervention. «Ils ont subi une décharge électrique. Ils ont été conduits à l’hôpital et ont subi des tests pour ensuite obtenir leur congé», a confié le directeur.

Les pompiers ont pu aussi compter sur les précieux services des bénévoles du SIUCQ de la MRC d’Arthabaska qui, en plus d’assurer le périmètre de sécurité, ont assuré la réhabilitation et permis aux combattants de profiter d’un autobus chauffé. «Une chance que nous les avions…», a commenté le directeur Grenier.

Ce dernier retournera sur les lieux du sinistre, mercredi, pour son travail d’enquête sur la cause et les circonstances de l’incendie. «Le feu a pris naissance à l’extérieur du bâtiment à l’arrière à l’endroit où se trouvaient les bacs à ordures. Les flammes se sont ensuite propagées au revêtement du duplex pour atteindre le toit», a expliqué l’officier.

Les services du SIUCQ ont été fort appréciés des pompiers. (Photo François Côté)

Les pertes, estime-t-il, pourraient s’élever à quelque 250 000 $, 150 000 $ pour le bâtiment et 100 000 $ pour son contenu. «Chose certaine, le logement à l’étage est une perte totale. Celui du rez-de-chaussée a été lourdement endommagé par l’eau, la fumée, sans compter le froid», a fait remarquer Mathieu Grenier.

Par ailleurs, en réponse à l’observation de certains citoyens, les sapeurs  warwickois ne peuvent encore utiliser leur nouveau camion-échelle. Le nouveau véhicule, qui se trouve toujours chez le concessionnaire pour des ajustements, devrait être en fonction quelque part au mois de mars.

D’ici là, les pompiers doivent recevoir la formation adéquate avant son utilisation, une formation touchant tous les équipements et outils qu’on retrouve sur le camion.

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des