Les gouvernements font pleuvoir des millions dans la région

Photo de Claude Thibodeau
Par Claude Thibodeau
Les gouvernements font pleuvoir des millions dans la région
Une bonne nouvelle pour plusieurs! (Photo : www.lanouvelle.net)

Quatre entreprises de Victoriaville et une autre de Warwick se partagent des prêts gouvernementaux de Québec et d’Ottawa totalisant près de 9,1 millions de dollars pour des projets nécessitant des investissements dépassant 14,2 millions $.

Le ministre fédéral de l’Infrastructure et des collectivités, François-Philippe Champagne (Photo www.lanouvelle.net)

Le président de Victoriaville & Co, Alain Dumont, l’une des entreprises soutenues, a reçu les différents intervenants, mardi après-midi, pour cette annonce faite en présence notamment du ministre fédéral de l’Infrastructure et des collectivités, François-Philippe Champagne, du député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre, et des maires de Victoriaville et Warwick, André Bellavance et Diego Scalzo.

En plus de Victoriaville & Co, Métallomax  de Warwick, le Groupe ABL, Vic Mobilier de magasins  et G.G. Télécom de Victoriaville obtiennent une aide financière pour les aider à accroître leurs marchés, à augmenter leur productivité notamment par l’acquisition de nouveaux équipements technologiques.

«Aujourd’hui, il est question d’investissements pour l’innovation, la productivité et le développement de marchés, a fait valoir le ministre Champagne. Comme gouvernement,  ce qu’on essaie de faire, c’est de vous donner le  moyen de vos grandes ambitions.»

Aux entrepreneurs, le ministre les a invités à saisir l’opportunité. «Voyez loin, voyez grand, nous serons toujours là pour vous appuyer. Soyez ambitieux. Avec les différents accords commerciaux, le monde s’ouvre à vous», a-t-il lancé.

Le député d’Arthabaska, Eric Lefebvre (Photo www.lanouvelle.net)

En prenant la parole, le député d’Arthabaska a nommé chacune des entreprises. «Grâce à elles, on peut assurer le développement économique de nos régions. Ces entreprises sont engagées dans la réalisation de projets d’agrandissement, d’achat d’équipements spécialisés ou de développement de produits. Nous avons les ressources, l’énergie, la volonté et surtout la vision pour faire rayonner et croître le secteur manufacturier sur les différents marchés», a souligné le député Lefebvre, tout en saluant «l’audace et le dynamisme» des entrepreneurs s’engageant «dans des projets stimulant la croissance et qui mèneront les industries encore plus loin».

Les projets

Pour son projet nécessitant des investissements  d’un peu plus de 3,9 millions de dollars, Métallomax s’est vu accorder un peu plus de deux millions de dollars par les gouvernements.

Pascal Picard de Métallomax (Photo www.lanouvelle.net)

L’entreprise qui, en 2010, a opéré un virage à 180 degrés en délaissant les équipements de transports pour privilégier les équipements de levage, a réalisé un agrandissement en 2017 et, confrontée à la pénurie de main-d’œuvre, s’est tournée vers l’automatisation. «Notre productivité et notre capacité de production ont beaucoup augmenté», a confié le dirigeant Pascal Picard à la tête d’une entreprise de 50 employés dont il vante les mérites. «Ce sont les meilleurs. Leur rendement se situe au-delà de nos espérances», a-t-il souligné.

Alain Dumont de Victoriaville & Co (Photo www.lanouvelle.net)

Victoriaville & Co, pour sa part, a investi quelque 3,5 millions $, bénéficiant en prêts d’environ 2 675 000 $. «Ces investissements, la première phase d’un plan quinquennal,  nous assurent une plus grande compétitivité face  à une concurrence toujours féroce. Nous sommes reconnaissants, a dit Alain Dumont, pour le support financier dans notre quête continuelle d’amélioration de notre productivité. Il est rassurant de constater que les gouvernements reconnaissent les enjeux auxquels font face les manufacturiers.»

Ce qui ne l’a pas empêché, toutefois, de plaider pour une diminution des délais en immigration qui peut constituer une main-d’œuvre fiable.

François Guévin de G.G. Télécom (Photo www.lanouvelle.net)

Pour ses projets totalisant plus de 4,4 millions $, G.G. Télécom touche des prêts de 2 450 000 $. Le directeur financier de l’entreprise, François Guévin, parle d’une croissance phénoménale. «L’entreprise  a triplé ses ventes comparativement à ce qu’elles étaient il y a deux ans et a doublé le nombre d’employés établi à 90 actuellement. Et nous avons 15 postes à combler», a-t-il fait savoir.

L’entreprise Vic Mobilier de magasins, pour son projet de 1 245 000 $, s’est vu accorder près d’un million de dollars en contributions. «La  majeure partie de notre projet est complété. L’aide nous a permis d’améliorer plusieurs facettes de nos opérations. On a obtenu des gains importants de productivité», a-t-il souligné.

Enfin, avec des aides d’un peu plus de 900 000 $, le groupe ABL a réalisé un projet évalué à 1 220 000 $. «Nous avons un programme annuel d’investissements en équipements à la fine pointe de la technologie, ce qui nous permet d’élargir notre offre de services, de réduire nos délais de livraison et de diminuer nos coûts de production», a expliqué Alain Laroche qui a fondé l’entreprise en 2013 à l’âge de 53 ans.

Depuis cinq ans, les ventes de l’entreprise ont augmenté entre 40 et 55% et le nombre d’employés est passé de 1 à 13. «Et on prévoit en ajouter cinq autres cette année», a-t-il signalé.

Commentaires

André Bellavance, maire de Victoriaville (Photo www.lanouvelle.net)

Heureux de ces bonnes nouvelles, le maire de Victoriaville, André Bellavance, s’est réjoui de l’engagement des gouvernements. «On a besoin de ce soutien. Je suis heureux de cette collaboration pour aider les entreprises à évoluer, à se développer et à contribuer au développement économique de notre région. S’il y a des contributions financières, c’est que les entreprises font le boulot, c’est qu’elles ont de bons projets, mais aussi de bons employés. Merci de croire en notre région, de continuer à développer cette belle communauté qui est la nôtre», a-t-il exprimé.

Le maire de Warwick, Diego Scalzo (Photo www.lanouvelle.net)

Cette région revêt un caractère particulier, de l’avis du maire de Warwick, Diego Scalzo. «Nous avons un bassin de PME manufacturières, industrielles, des entreprises qui se font concurrence, mais qui aussi travaillent ensemble, ce qui crée un climat particulier. Nos entrepreneurs se disent que tout est possible dans la vie. C’est ce qui fait que notre région est forte et innovante. C’est un choix très judicieux que d’avoir choisi d’investir dans une région gagnante. Bravo, et il ne faut pas lâcher», a commenté le maire Scalzo.

Enfin, de Toronto où il se trouvait, le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes a fait savoir sa fierté pour les entrepreneurs et gens d’affaires de Victoriaville et sa région et de l’ensemble de sa circonscription. «Ils se démarquent par leur créativité, leur dynamisme et leur attachement profond à notre belle région. On leur doit notre vitalité économique», a-t-il fait remarquer.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des