Côté-Cazenave magistral, Victoriaville retrouve le chemin de la victoire

Photo de Matthew Vachon
Par Matthew Vachon
Côté-Cazenave magistral, Victoriaville retrouve le chemin de la victoire
Tristan Côté-Cazenave (Photo : Denis Morin)

C’est grâce à un Tristan Côté-Cazenave au sommet de son art que les Tigres de Victoriaville ont mis fin à leur séquence de six défaites consécutives. Auteur d’un jeu blanc de 42 arrêts face à l’Océanic de Rimouski, Côté-Cazenave a permis aux siens de l’emporter par la marque de 2 à 0.

«Tristan a été extrêmement solide. En première période, nous faisions du bon travail pour limiter la qualité des lancers que l’on donnait. C’est en troisième période que Tristan a dû se surpasser à maintes reprises quand l’Océanic a fait une poussée. Ça donne confiance à une équipe, surtout une comme la nôtre qui est plus jeune», a souligné l’entraineur-chef des Victoriavillois Louis Robitaille.

Après une première période où Rimouski a eu le meilleur 12-4 au chapitre des tirs au but, le second engagement a vu les Tigres briser la glace dans cette rencontre. À la suite d’un bond favorable de la rondelle en zone neutre, Anthony Poulin s’est amené en compagnie d’Olivier Mathieu sur un deux contre un. La passe de Poulin a permis à Mathieu d’inscrire son sixième but depuis qu’il est débarqué à Victoriaville.

Se défendant avec l’énergie du désespoir, les Tigres ont eu à écouler trois désavantages numériques au cours du troisième vingt. Portés par les importants arrêts de Tristan Côté-Cazenave et le travail d’Édouard Ouellet, les Félins ont réussi à s’en sortir. Egor Serdyuk a récompensé les efforts de ses coéquipiers avec un bon tir du revers qui a battu le gardien rimouskois Tristan Bérubé. Le reste de la rencontre a été l’affaire de Côté-Cazenave qui n’a rien voulu savoir.

«Nous avons vu un groupe très uni et désireux de se sortir de cette série de défaites. Nous avons vu des gars bloquer des lancers, batailler pour des rondelles libres. C’est ce que nous voulons retenir de ce match. Peu importe contre qui nous jouons, c’est la façon dont nous jouons sur la patinoire qui va déterminer si nous allons gagner ou perdre», a noté Robitaille.

Notes en rafale

– Les Tigres auraient pu se brûler en troisième période lorsqu’ils ont écopé de trois pénalités consécutives. Heureusement pour eux, Côté-Cazenave veillait aux grains. Victoriaville a finalement blanchi l’Océanic à quatre reprises en pareille situation.

– Les Tigres ont fait preuve d’opportunisme en marquant à deux reprises sur 15 lancers seulement au cours de la rencontre.

– La passe d’Anthony Poulin sur le but d’Olivier Mathieu était son premier point dans l’uniforme des Tigres.

– Zackary Riel n’a pas hésité à se porter à la défense de Côté-Cazenave en première période en engageant le combat avec Jordan Lepage.

– La commande de contenir Alexis Lafrenière, Jimmy Huntington et Dmitry Zavgorodny pouvait sembler passablement difficile à l’aube de la rencontre. Les Victoriavillois ont finalement étouffé ces trois joueurs, eux qui n’ont dirigé qu’un total combiné de cinq lancers au filet.

– Charles-Édouard D’Astous a été le joueur le plus menaçant chez l’Océanic avec ses huit lancers. Il a également décoché un autre lancer au cours de la rencontre alors que Tristan Côté-Cazenave venait de perdre son masque protecteur. Heureusement pour Côté-Cazenave, la rondelle a raté la cible. Sur le jeu, D’Astous avait amorcé son geste quand les officiels ont sifflé pour signaler l’arrêt de jeu.

Les Tigres reprendront maintenant l’action face aux puissants Voltigeurs de Drummondville mardi à compter de 19 h au Centre Marcel-Dionne.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des