La médiation comme outil de travail

Communiqué
La médiation comme outil de travail
Nathalie Laliberté (Photo : gracieuseté)

Au-delà des services qu’elle déploie déjà par ses entreprises Groupe MESO (www.groupe-meso.com) et sa toute nouvelle Solu-Zone (www.solu-zone.com), l’entrepreneure victoriavilloise Nathalie Laliberté vient d’en ajouter un autre, celui-là spécifiquement dédié au milieu des affaires.

Les cadres et professionnels oeuvrant dans le domaine des relations humaines peuvent désormais obtenir de l’équipe de médiateurs experts du Groupe MESO des formations visant à bonifier leurs interventions en gestion de conflits.

Ces formations, variées, se destinent tant à la personne qui désire se former aux rudiments de base de la gestion de conflits qu’à cette autre voulant approfondir un sujet ou se former à une nouvelle approche en médiation.

Le service de consultation du Groupe Meso offre aussi aux professionnels un accès direct à des experts provenant de divers horizons, légal et psychosocial leur permettant de vérifier l’exactitude d’une information ou de valider une intervention.

Qui est Nathalie Laliberté?

Travailleuse sociale de formation, «carburant» à l’«adrénaline» des situations d’urgence auxquelles elle s’est toujours volontairement exposée – au département de psychiatrie de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska notamment -, Nathalie Laliberté a choisi la voie de la médiation il y a un peu plus de vingt ans.

Médiatrice accréditée, elle a ouvert son bureau à Victoriaville – Option Médiation – qu’elle a finalement cédé afin de créer Groupe MESO il y a trois ans.

Sa longue pratique lui a permis de constater que devant le terrain miné d’un conflit, qu’il soit familial ou lié au monde du travail, le médiateur peut se sentir isolé.

Et le Groupe MESO?

«J’ai voulu créer ce regroupement de grandes pointures dans le monde québécois de la médiation, des avocats, des spécialistes dans différents domaines, pour le partage et l’échange de connaissances. Je souhaitais aussi que cette communauté de partage serve aux médiateurs de tous les coins du Québec; que ces derniers puissent valider leurs interventions auprès des membres de notre équipe. Groupe MESO leur offre la possibilité de consulter un expert pour les conforter dans leur stratégie d’intervention», explique la présidente fondatrice.

L’équipe de MESO se compose actuellement de huit médiatrices et d’un médiateur, des professionnels réputés : Marie-Claire Belleau, Violaine Belzile, Linda Bérubé, Suzanne Clairmont, Nathalie Croteau, Jacqueline LaBrie, Andréa Morrison, Hélène Rouleau et Denis Caron.

À neuf, ils couvrent un large champ des domaines où la médiation constitue le meilleur outil de résolution de conflits.

La présidente fondatrice de Groupe MESO coordonne et oriente les demandes de consultation pour l’un ou l’autre des membres de son équipe. Ces consultations sont offertes par téléphone.

Outre la possibilité de consulter un spécialiste au sujet d’un dossier particulier, le Groupe MESO diffuse des informations en continu pour rester à l’affût des nouvelles tendances.

«On vit dans une société de plus en plus interculturelle, ce qui peut créer des tensions entre les différences identitaires. J’utilise le terme «interculturel» dans son sens large parce que je fais allusion, par exemple, au choc des générations dans les entreprises (les x, les y). La religion, la provenance culturelle peuvent aussi occasionner des frictions entre des personnes», souligne Mme Laliberté.

Son entreprise dispense aussi des sessions de perfectionnement par webinaires. Toutes ses formations sont reconnues par le Barreau du Québec, par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et par l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

C’est ce volet de la formation que l’entreprise a bonifié souhaitant rejoindre une clientèle plus large que les seuls médiateurs accrédités. Les professionnels en relations humaines, industrielles, les chefs d’équipe, et pourquoi pas les contremaîtres, ajoute Mme Laliberté, pourraient bénéficier des services de formation et de consultation auprès des experts afin d’affiner leurs interventions en cas de relations conflictuelles dans leur milieu de travail.

Le Groupe MESO est fier de partager ses services de consultation jusqu’en Afrique où Me Andréa Morrison a contribué à former des médiateurs. Détenant une expérience de haut niveau dans le domaine, médiatrice permanente à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Me Morrison a enseigné la médiation interculturelle pendant près de 20 ans à l’Université de Sherbrooke. Parlant six langues, elle a effectué des interventions aux quatre coins de la planète.

La médiation comme mission

Enfin, en mai dernier, Nathalie Laliberté créait Solu-Zone, un répertoire des médiateurs accrédités du Québec. Ce bottin, actuellement constitué d’une centaine de noms, a la particularité de décrire le champ d’expertise de chacun.

«Solu-Zone permet aux médiateurs de faire connaître leurs services et leurs spécificités. Mais surtout, ce service de référencement favorise la qualité du jumelage entre clients et médiateur.»

Tant par les services du Groupe MESO que par Solu-Zone, Nathalie Laliberté a trouvé les moyens de mener la «mission» qui lui tient tant à cœur. À défaut de concrétiser son rêve d’enfant – la paix dans le monde! – elle s’affaire à promouvoir la médiation comme solution pour prévenir, sinon rétablir, le calme dans des environnements familiaux et professionnels.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des