Rétrospective faits divers : tragique mois d’octobre

Par Claude Thibodeau
Rétrospective faits divers : tragique mois d’octobre
Un Princevillois a perdu la vie dans cette embardée. (Photo : lanouvelle.net - Archives)

Deux personnes ont tragiquement perdu la vie sur les routes en octobre.

Une embardée sur le rang Lainesse à Victoriaville a causé la mort d’un Princevillois de 87 ans, Robert Guillemette, qui circulait seul à bord de sa voiture. Celle-ci s’est retrouvée sur le toit dans le fossé.

Les pompiers ont dû intervenir pour dégager la victime qui pourrait avoir subi un malaise. Dès le lendemain, une Victoriavilloise, âgée dans la cinquantaine, Lyne Lefebvre, a perdu la vie dans une collision entre sa voiture et un camion semi-remorque sur la route de la Grande-Ligne à Saint-Rosaire.

Fin tragique pour une Victoriavilloise dans cette collision. (Photo lanouvelle.net – Archives)

La conductrice a dévié de sa voie pour percuter le camion venant en sens inverse. Après l’impact, le poids lourd s’est retrouvé dans le fossé. La conductrice de la voiture, elle, se trouvait coincée. Les pompiers de la Régie Incentraide ont dû intervenir avec les pinces de désincarcération pour la dégager.

Décès à Sainte-Sophie-d’Halifax

C’est un homme de 58 ans, Mario Vaillancourt de Plessisville, qui a tragiquement perdu la vie sur une propriété du 6e rang à Sainte-Sophie-d’Halifax.

Son identité a été confirmée par le coroner au dossier Me Pierre Bélisle.

Le quinquagénaire s’affairait à bûcher lorsqu’il aurait été heurté par une branche. Son décès, selon le coroner, serait attribuable à un traumatisme crânien. L’homme n’était pas seul. Son fils bûchait un peu plus loin, mais ni lui ni personne n’a été témoin de l’accident.

Un homme meurt au mont Arthabaska

Un homme de 52 ans, évacué d’urgence au mont Arthabaska, n’a pas survécu au malaise subi malgré les manœuvres de réanimation qui ont été effectuées.

Selon la Sûreté du Québec, l’homme marchait dans un sentier lorsqu’il a éprouvé un malaise. Ce sont des témoins qui ont alerté les services d’urgence.

Paramédics, pompiers et policiers sont rapidement intervenus.

La victime se trouvait dans un sentier de la montagne à environ deux kilomètres du stationnement du Pavillon Arthabaska. Les pompiers de Victoriaville ont dû intervenir avec leur VTT et la civière traîneau.

À l’arrivée des paramédics, des manœuvres de réanimation étaient déjà en cours. Ces manœuvres se sont poursuivies jusqu’à au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska où le quinquagénaire a été conduit.

Son décès a été constaté par la suite.

Un problème électrique cause un incendie

L’incendie d’un jumelé sur la rue de la Bonaventure à Victoriaville et qui a jeté à la rue une famille de 10 personnes est d’origine électrique.

C’est la conclusion à laquelle en est arrivé le Service de sécurité incendie. Un problème électrique au niveau d’une tour d’ordinateur est en cause.

L’incendie a éclaté au sous-sol du jumelé pendant que les occupants se trouvaient au rez-de-chaussée. Ils ont tous pu évacuer lorsqu’ils ont constaté la présence de fumée qui s’échappait sous une porte du sous-sol.

Les pompiers ont mis une vingtaine de minutes à maîtriser l’incendie qui a causé d’importants dommages évalués à 100 000 $.

Le travail des sapeurs a permis d’éviter une propagation au jumelé d’à côté. Il n’a subi aucun dommage.

Intervention incendie rue Beaulieu

Un incendie d’origine accidentelle a causé des dommages évalués à environ 50 000 $ à une résidence de la rue Beaulieu à Victoriaville.

Les résidents ont été absents toute la journée. À leur retour, ils ont constaté de la fumée dans la maison et ils ont donné l’alerte.

Le feu a pris naissance au sous-sol de la résidence. Des rénovations étaient en cours. Une lampe de construction laissée allumée près de débris les a enflammés.

Une quinzaine de pompiers, répondant à deux alarmes, sont intervenus.

Il percute violemment un arbre

Spectaculaire accident à Victoriaville quand une voiture, après avoir fauché un panneau d’arrêt, s’est violemment immobilisée contre un arbre.

Par chance, aucun piéton ou cycliste, ni aucun autre véhicule n’a été heurté.

La collision s’est produite sur la rue Perreault, à l’intersection de la rue Olivier, non loin du Club de golf Victoriaville.

La porte du côté conducteur ne s’ouvrant pas, les pompiers ont été alertés pour intervenir avec les pinces de désincarcération. Le conducteur est demeuré conscient durant l’intervention. L’automobiliste semblait visiblement sonné, mais ne présentait aucune blessure apparente

Leurre informatique : 32 victimes au Centre-du-Québec

Arrêté dans la région de Paris, un Français de 27 ans a fait pas moins de 77 victimes au Québec, peut-être davantage, dont 32 dans la région du Centre-du-Québec.

Depuis avril 2017, selon la Sûreté du Québec, l’individu sévissait sur les réseaux sociaux et utilisait toujours le même stratagème. Il créait un faux compte d’adolescente en usurpant des photos de jeunes filles.

Se faisant passer pour une jeune femme, il entamait des discussions avec des victimes adolescentes et soutenait qu’il faisait partie d’une école de mode ou de mannequinat.

Par la suite, le suspect utilisait des subterfuges pour obtenir des photos inappropriées de ses victimes. Il les menaçait de publier les photos ou d’atteinte à la réputation si les victimes refusaient de fournir les photos.

Cet important dossier de leurre informatique et d’extorsion a été résolu par la SQ en collaboration avec les autorités policières françaises.

Dispensaire illégal de cannabis visé par la SQ à Victo

Des perquisitions ont été effectuées dans huit dispensaires illégaux de cannabis. À Victoriaville, 10 policiers ont perquisitionné un commerce de la rue Saint-Jean-Baptiste.

Sur les lieux, un homme de 27 ans, Jonathan Faucher, a été arrêté. Il figure parmi les huit individus arrêtés.

Toutes ces perquisitions ont été menées par la Division des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec en partenariat avec les services de police de Laval, de Saint-Jérôme et de Trois-Rivières. Les dispensaires visés, selon l’enquête effectuée en collaboration avec la Division des enquêtes sur le crime organisé de la SQ, a démontré que ces comptoirs de service, qui disaient offrir du cannabis à des fins médicales, possédaient de la marijuana et des produits dérivés en vue d’en faire le trafic de façon illégale.

Arrêté moins d’un mois après avoir été condamné

Un Victoriavillois de 44 ans, Éric Marcotte, a de nouveau été arrêté lors d’une perquisition de la Sûreté du Québec, une arrestation qui survient moins d’un mois après qu’il eut été condamné à 90 jours de prison à purger les fins de semaine.

La Sûreté du Québec a frappé dans une résidence de la rue Patry à Victoriaville. Les policiers ont perquisitionné la résidence et deux véhicules. Ils ont saisi 55 g de cocaïne, une centaine de comprimés s’apparentant à des méthamphétamines, de même qu’une somme d’argent d’environ 2400 $. Ils ont aussi mis la main sur des téléphones cellulaires. Une dizaine d’armes à feu ont aussi été saisies par les forces de l’ordre.

Éric Marcotte a comparu.

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des