Un examen de français du ministère, signé Alain M. Bergeron

Un examen de français du ministère, signé Alain M. Bergeron
Alain M. Bergeron a écrit l'histoire destinée à l'examen de français du ministère de l'Éducation du Québec distribué à 80 000 élèves de 4e année mardi matin. (Photo : gracieuseté)

Il a déjà à son actif plus de 250 livres jeunesse. Mais depuis mardi matin (29 mai), c’est un examen du ministère de l’Éducation du Québec en français, destiné à 80 000 élèves de 4e année, que le Victoriavillois Alain M. Bergeron peut ajouter à ses réalisations.

On l’avait invité, il y a deux ans maintenant, à composer un texte qui serait destiné à l’épreuve finale du ministère, en français, pour les élèves de 4e année. «Comme je n’avais pas le temps, j’ai accepté», a indiqué l’auteur jeunesse en souriant.

Ainsi, il a écrit un texte narratif d’environ 1000 mots qu’il a soumis et qui, après un long processus, a été accepté. Les jeunes élèves, mardi matin, ont donc eu droit à une histoire de cet auteur que tous connaissent bien. Bien sûr, en plus d’avoir la chance de lire du Alain M. Bergeron, ils devaient répondre à une série de questions élaborées pour tester les connaissances acquises en cette fin d’année scolaire, inspirées de son récit.

Puisqu’il n’y avait pas de thème imposé, il a choisi d’écrire «La barbe du géant» qui raconte les péripéties d’un roi qui a des problèmes d’insomnie et à qui on suggère, entre autres, d’essayer de dormir avec un oreiller fait de poils de barbe de géant… «C’est un défi que j’ai bien apprécié. J’ai abordé le texte comme je le fais pour un livre «normal» avec le but d’arriver à la meilleure histoire possible tout en respectant les contraintes», raconte-t-il.

Celles-ci impliquaient qu’il devait présenter une intrigue qui serait comprise par les élèves visés avec un vocabulaire aussi compréhensible pour eux. «Il y a de l’action quand même», ajoute-t-il.

L’auteur jeunesse est bien heureux d’avoir réalisé cet examen et ainsi avoir été lu par 80 000 enfants en même temps. «C’est comme quatre fois le Centre Bell», image-t-il. Il a adoré son expérience et confie qu’il le referait certainement si on lui demandait. Pour lui, les jeunes de 3e et 4e années sont vraiment son public cible et il sait comment les intéresser avec ses nombreux projets littéraires.

Parlant de livres, Alain est toujours occupé. D’ici à la mi-juin, il a trois projets à remettre, dont un documentaire sur le hockey destiné aux enfants de 4 à 6 ans et publié chez Auzou, de même que le second tome de la série «La clique du camp» chez FouLire. Cela en plus des nombreux autres livres qu’il continue à écrire. Beaucoup de travail pour cet auteur qui a désormais vendu plus de 1,5 million de livres…

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Stephanie
Stephanie
3 années

Ma fille a bien aimé le texte .
Très nerveuse et anxieuse le texte a su attirée son attention . Elle a aimé son experience d’ examen du ministère malgré son anxiété envers l’ épreuve.
Bonne continuation

Héliade
Héliade
3 années
Répondre à  Stephanie

Ma fille a adoré ce texte. Quelle joie d’entendre ton enfant te dire qu’elle a aimé faire son évaluation!

Julie
Julie
3 années
Répondre à  Stephanie

Ma fille est aussi revenue emballée par son examen, car c’était son auteur favori qui avait écrit le texte, elle a suscité la surprise de son enseignante, car elle connaissait la signification du M dans Alain M. Bergeron…

Marilyn
Marilyn
3 années

Ma fille a également adorée le texte! Elle nous a raconter en détails les péripéties du roi … de son insomnie… et de son addiction pour le café 😄
Merci à vous! Très belle façon d’écrire et faire que nos jeunes ont trouver l’épreuve de ministères beaucoup plus agréable.