La confrontation des meilleurs amis

Par matthewvachon
La confrontation des meilleurs amis
Maxime Comtois et Antoine Morand s’affronteront pour une première fois en séries dans la LHJMQ. (Photo : Denis Morin)

Maxime Comtois et Antoine Morand ont développé une forte amitié au fil des années. Anciens coéquipiers chez les Grenadiers de Châteauguay, espoirs des Ducks d’Anaheim et meilleurs amis, ils deviendront maintenant rivaux le temps de la série entre les Tigres de Victoriaville et le Titan d’Acadie-Bathurst.

«C’est vraiment plaisant cette série contre Antoine. Nous en avons parlé toute l’année de cette possibilité d’avoir la chance de jouer un contre l’autre afin de se prouver. Nous allons maintenant batailler pour aller en finale. Ça va être une bonne série et j’ai déjà hâte qu’elle commence», a commenté l’attaquant des Tigres.

«Ce sera très agréable de jouer contre Maxime. Nous avons souvent joué ensemble, mais rarement contre. Je vais par contre me concentrer sur ce que j’ai à faire avec mon équipe et je suis certain qu’il fera de même. Ce sera avant tout une série Tigres contre Titan», a souligné pour sa part le joueur de centre du Titan.

En plus d’avoir été repêchés tous les deux par les Ducks d’Anaheim au repêchage 2017 de la Ligue nationale de hockey (LNH), les deux attaquants ont gagné la Coupe Jimmy-Ferrari ensemble dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) en 2015. Comtois avait alors amassé 31 points en 16 parties tandis que Morand en avait obtenu 30. Depuis qu’ils s’affrontent dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), il y a eu six duels Comtois/Morand et c’est l’attaquant du Titan qui a eu le meilleur à quatre occasions.

Questionné sur ce qu’il devait faire pour avoir le dessus sur son meilleur ami, Comtois a esquissé un sourire avant de contourner la question afin de mettre de l’avant le duel qui opposera Victoriaville à Bathurst. «J’ai des trucs pour battre Bathurst. Pour y arriver, nous devons jouer notre style de jeu, comme nous l’avons fait au cinquième match contre Drummondville, et demeurer disciplinés, car le Titan a un excellent avantage numérique. Il faudra aussi diriger plusieurs lancers au filet.»

Les Tigres tenteront de mitrailler le filet adverse afin d’accentuer la pression à l’endroit du gardien Evan Fitzpatrick, choix de deuxième tour des Blues de St-Louis en 2016 (50e). «Nous nous ressemblons beaucoup, notamment sur le jeu de transition. Bathurst a également beaucoup de profondeur. Ça devrait donc être une longue bataille où nous devrons mettre de la pression sur Evan Fitzpatrick, chose que nous avons faite avec Olivier Rodrigue», a soulevé le 44 des Félins.

Morand a également la même approche que son ami lorsque vient le temps de répondre à la fameuse question de ce qui pourrait lui permettre d’avoir le dessus sur son complice de longue date. «Je n’ai pas vraiment de trucs (pour déceler ses faiblesses). Par contre, nous savons que nous avons chacun une équipe avec une bonne attaque, chose que nous respectons beaucoup. Peu importe contre qui nous jouons, nous nous concentrons sur ce que nous avons à faire. Que ce soit Maxime ou tout autre joueur, je vais jouer à ma façon. Oui, il y a des aspects de Maxime que je connais plus, mais il demeure un excellent joueur de hockey.»

 

Partager cet article

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des